Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du soleil, un café, un Pivot

Du soleil, un café, un Pivot

Besoin de décompresser, une solution s'offre à vous. Pivot croque les mots avec humour et dérision. Vous doutiez de l'ironie et du second degré de Bernard Pivot, rassurez-vous il n'a pas perdu de sa gouaille légendaire pour notre pur plaisir.

 

       Pour ce roman, il met en scène un écrivain absorbé par sa fonction. Quand on est écrivain, on ne peut décemment pas converser comme le commun des mortels. Il faut utiliser avec diligence et bonne aloi les termes littéraires adéquats à toutes les situations. Cet écrivain invité à l’émission Apostrophe ne peut avec la plus grande des bassesses utiliser des phrases bateau et désuètes comme "il pleut" et pire encore "Je t'aime". Il doit être poétique, savoir enjoliver les choses...La tâche n'est pas si anodine. L'écrivain réussira-t-il avec une jolie ritournelle à tirer avantage de sa situation?

 

       Amour des mots et mots tournés en dérision font de ce roman un joli pied-de-nez aux littéraires trop vaniteux pour parler élégamment des belles choses sans dénaturer la langue française.

 

        Ce roman est vendu avec un DVD où Bernard Pivot offre au spectateur la lecture de cette mise en bouche livresque.

A conseiller aux amoureux des Lettres et les admirateurs du présentateur de la grande dictée, d'Apostrophe....

- Ecoute, tu es en hypokhâgne. Tu vas faire khâgne, Normale sup, tu veux devenir écrivain.
Très bien. Mais tu ne peux déjà plus parler comme tout le monde. "Je t'aime", c'est un cliché, et tu devrais d'ores et déjà rayer de ta conversation ce genre de phrases banales, éculées.

- Eh bien, ex-femme, ex-mari. Ils s'écrivent avec un trait d'union. Ils se sont disputés, ils se sont séparés, ils ont divorcé. Faut-il continuer de leur mettre un trait d'union ? Il est inutile. Supprimons-le.

Avec, par exemple, le mot ego.

Mot masculin, forcément.

Mot invariable. Un ego ne varie pas, reste toujours au sommet de sa considération. Jamais de s à ego car ce serait le mélanger avec d'autres petits ego, avec des moi moi subalternes.

Et surtout pas d'accent sur le e, malheureux ! Car vous commettriez un pléonasme, puisqu'il est dans la nature de l'ego de toujours mettre l'accent sur lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

latata 05/05/2016 20:09

A t il écrit un paragraphe sur "un pivot" qui fait tourner.... il était bien placé pour y faire de l'humour :) A lire, sans doute.