Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Calendar de l'avent : 23 décembre /23ème présent

Calendar de l'avent : 23 décembre /23ème présent

Un petit tour à la cour de Louis XIV, sur le ton de la comédie et du ballet, cela vous tentera-t-il?

Merci Molière de nous régaler par ses exagérations, ses aberrations quant à l'obsession d'Argan envers la maladie dans "le malade imaginaire". Il s'entoure de médecins qui se jouent de lui pour le plus grand plaisir des spectateurs. Des intrigues se nouent autour de cette folie : Béline, la seconde femme d'Argan, manigance pour toucher l'héritage; Toinette complote pour aider Angélique et Cléante se déguise pour conquérir sa belle.

Le comique est de rigueur et la joie de replonger dans la lecture d'une pièce de Molière reste intacte. Bon voyage dans la mélodie des textes du XIVème siècle.

 

Calendar de l'avent : 23 décembre /23ème présent

ARGAN.- Monsieur Purgon m’a dit de me promener le matin dans ma chambre, douze allées, et douze venues ; mais j’ai oublié à lui demander, si c’est en long, ou en large.

TOINETTE.- Il faut absolument empêcher ce mariage extravagant, qu’il s’est mis dans la fantaisie, et j’avais songé en moi-même, que ç’aurait été une bonne affaire, de pouvoir introduire ici un médecin à notre poste, pour le dégoûter de son Monsieur Purgon, et lui décrier sa conduite. Mais, comme nous n’avons personne en main pour cela, j’ai résolu de jouer un tour de ma tête.

BÉRALDE.- C’est qu’il y en a parmi eux, qui sont eux-mêmes dans l’erreur populaire, dont ils profitent, et d’autres qui en profitent sans y être. Votre Monsieur Purgon, par exemple, n’y sait point de finesse ; c’est un homme tout médecin, depuis la tête jusqu’aux pieds. Un homme qui croit à ses règles, plus qu’à toutes les démonstrations des mathématiques, et qui croirait du crime à les vouloir examiner ; qui ne voit rien d’obscur dans la médecine, rien de douteux, rien de difficile ; et qui avec une impétuosité de prévention, une raideur de confiance, une brutalité de sens commun et de raison, donne au travers des purgations et des saignées, et ne balance aucune chose. Il ne lui faut point vouloir mal de tout ce qu’il pourra vous faire, c’est de la meilleure foi du monde, qu’il vous expédiera, et il ne fera, en vous tuant, que ce qu’il a fait à sa femme et à ses enfants, et ce qu’en un besoin il ferait à lui-même.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :