Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Suisse est un village : collectif

La Suisse est un village : collectif

   Que vous envisagiez de visiter la Suisse pour vos prochaines vacances ou durant un long week-end ou que vous y habitiez ce livre regorge de découvertes. De manière implicite ou de manière didactique, le groupe d'écrivains vous fera découvrir les subtilités de ce pays. 

 

   Vous pouvez vous amuser à suivre le tracé des itinéraires développé par certains auteurs ou vous laissez happer par la poésie des lieux décrits.

 

  Une petite découverte sympathique dont je me suis régalée! (merci encore pour ce présent).

 

  Cerise sur le fromage, vous pourrez découvrir des auteurs suisses que vous ne connaissiez pas  ! Là, ce sera pour mes prochains achats compulsifs!

Pour moi, enfant, Berne a toujours été une ville noble. Quand nous sortions de la gare et que s'ouvrait devant nous cette perspective magnifique qui traverse tout le méandre de l'Aar d'ouest en est, il me semblait que j'entrais dans une ville royale. Et aujourd'hui que la circulation en a été bannie, que seuls les transports publics l'utilisent, elle a gagné en beauté. On peut mieux s'approcher des fontaines dont les statues finement taillées ont près de cinq cents ans. Elles évoquent des personnages de la Bible, comme Samson, des êtres légendaires, comme l'ogre ou des personnages très populaires comme le joueur de cornemuse qui entraîne sous ses pieds un cortèges d'enfants nus, menés par le fou du roi. Au bas de la ville, la plus belle est sûrement la statue de la justice (1543) qui est due au ciseau de Hans Gieng.

Berne : Madeleine Knecht-Zimmermann

Comment choisit-on une ville ? Le travail, le cimetière?
Si c'est la situation à la montagne, alors pourquoi pas Cuzco? La langue sans doute, je souhaite que l'on y comprenne mon vaudois et l'entendre, même métissé de gruyérien, de valaisan, de bernois, d'échos albanais et de trois mot anglais : small is beautiful. A la montagne, tranquillité pour écrire, et que la ville soit petite, proche de cette verticalité que je recherche, pour pouvoir grimper, sitôt franchi le seuil de la tanière.

Château-d'Oex, ville à la montagne : Pierre Yves Lador

Dans mon Morges, il y a tout ce qu'il faut pour rester en vie. Et même davantage encore. Les terrasses du "Nautique" et de "La Fleur du Lac" ont été probablement construites par un dieu. Il aime s'y asseoir, boire un verre de vin et réfléchir sur le mystère de l'univers. L'autre jour, Dieu et moi, nous avons siroté un délicieux chasselas de mon Morges et on a décidé que plus nous pensons, plus grand est le mystère.