Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En voiture Simone ! Aurélie Valognes

En voiture Simone ! Aurélie Valognes

  Les vacances ne vous ont pas réussis pour diverses raisons, pas de vacances à l'horizon, ne vous faites pas de mourons, Aurélie Valognes nous dévoile une famille extraordinaire qui pourrait vous faire comprendre la vôtre. Humour au rendez-vous !

 

  Entrez dans la belle-famille n'est pas une partie de plaisir ! Les belles-filles de Jacques en savent quelque chose. Les trois ont des caractères différents et doivent se faire une place auprès de Martine et Jacques. Chacune, à sa manière, tente d'amadouer le beau-père gaffeur et têtu. Aurélie Valognes décrit les caractères distincts de chacun des personnages et sur fond de comédie intègre le lecteur dans cette famille tellement ordinaire. 

   Le livre s'apparente à une pièce de théâtre où tous les protagonistes essaient d'atteindre le devant de la scène. De manière légère, l'auteur dévoile des pans de personnalité qui permettront aux lecteurs d'admettre que leur belle-famille a des bons côtés.

 

Figure inconditionnelle de la "feel good"littérature, Aurélie Valognes signe son deuxième roman avec succès. 

 

Léger et drôle, un roman à offrir à votre nouvelle bru ! (un petit conseil : éviter les livres à message, surtout si la couverture concerne un chien d'attaque) 

- Pas d'annonce de notre part, intervint Matthieu, en revanche je voudrais complimenter maman pour la belle chemise neuve qu'elle a réussi à faire mettre à papa. Et les chaussures ! Tu as presque l'air classe, papa. C'est pour ta nouvelle belle fille, Jeanne, que tu as fait un effort ? Je ne me souviens pas que Stéphanie et Laura aient eu droit à de tels égards...

Effectivement, elle aurait pu lire plus attentivement l'indication près du bouchon du réservoir sur la voiture de son beau-père. Mais, à sa décharge, on perd un peu la tête quand on est enceinte. Donc, oui, c'est vrai : diesel, ce n'est pas essence. Mais même s'il n'y avait pas eu mort d'homme, elle avait vraiment cru sa dernière heure arrivée, surtout en voyant la tête paniquée de Martine, en tablier et décoiffée, lorsqu'elle était venue les récupérer au garage.
....
- Mais il faut être débile, c'est écrit ! Ou alors analphabète ! Qu'elle me dise ce qu'elle préfère...

- Je te dis juste "fais attention". Ce n'est pas ton pote, c'est mon père. Je trouve que tu le rembarres et le charries un peu trop, c'est tout ! disait le jeune chef.
- Non mais je rêve ! Il se comporte en vrai macho, critique ouvertement mon accent et n'est pas non plus irréprochable niveau nicotine, et je devrais me taire ! protesta Jeanne.
- Ce n'est pas que ça. "Salut partenaire..." Tu te crois au collège ou quoi?
- Bon, il faudrait savoir ! Je suis censée faire quoi, quand je suis dans ta famille ? Me taire ? Nicolas, sérieusement?

Rendez-vous sur Hellocoton !