Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Maman 31 mai 1944

Maman n'a plus vingt ans

Elle a porté à la force de ses bras fourbus

ses trois enfants qui ne l'ont jamais déçue.


Elle nous a tenu la main

à la croisée de nos destins.

Elle n'a pas choisi nos destinés

mais nous a guidé pour les trouver.


Elle nous a brandi comme une bannière

comme une victoire sur l'éphémère.

De nous elle a fait un drapeau

sans que cela devienne un fardeau.


Elle a lutté contre les préjugés

pour que nous atteignions notre liberté.

Elle garde le silence,

contemple un monde qui la dépasse

mais sans jamais être lasse.


Sa victoire est trois petits prénoms

qui fredonnent à son coeur

la mélodie du bonheur.

Voir les commentaires

Le Dicton de Léon

Dans la contemplation du monde, prends le temps d'acquérir ta sagesse.

Voir les commentaires

Dis raconte moi une histoire (suite)

 Machinalement, je décrochais le téléphone, toujours emprunt de consternation. Une voix douce et fluette résonnait dans mon oreille. Il s'agissait de ma meilleure qui m'imposait un dîner, le soir même, car elle avait une nouvelle importante à m'annoncer. Mais, elle ne pouvait pas m'en informer par téléphone. Le rendez-vous était donc pris pour vingt heure, dans un restaurant chic où nous avions l'habitude de réserver quand nous avions des nouvelles importantes qui modifiaient nos vies à nous apprendre. Je raccrochais avec un sourire. Le seul qui allait égayer le restant de ma journée.

 

 Je fus morose toute cette sainte journée et le temps ne plaidait pas en ma faveur. Il tombait des albardes et la lumière avait laissé place à la nuit. J'avais le désir profond de me plonger sous une couette moelleuse et protectrice afin d' achever cette journée.

 

 Mais, la réalité du travail m'ordonnait de m'y remettre, de trouver une idée novatrice pour le roman que ma société d'édition désirait publier. Les administrateurs et le comité de direction avaient besoin d'un best-seller pour cet été. Le roman que toutes les femmes devraient s'arracher pour le lire sur toutes les plages du monde. Ce roman serait placé en tête de gondole dans toutes les librairies. La direction avait pour but ultime de talonner nos concurrents, d'obtenir des ventes record et enfin de redorer le blason de notre maison d'édition qui commençait à vivre sur des acquis voire des rééditions.

Ce qui, dans le milieu littéraire, signifiait une fin prochaine....

 

Voir les commentaires

L'inconnue

La pluie a le goût amer

du temps qui passe.

Elle lessive le pavé,

pour effacer les traces laissées

par tes chaussures usées.

Usées par cette volonté de destruction.

Usées par ton éternelle fuite en avant.


Pour elle, tu étais encore une voyageuse

égarée par le mauvais temps.

Mais, ton regard laissait planer une grande solitude.

Il ne possédait plus l'étincelle de tes quinze ans.

La nuit avait empli tes prunelles,

d'où plus aucune larme ne s'échapperait.


Qui avait pu tarir cette oasis

pour ne laisser plus qu'un désert asséché?

Qui avait pu ainsi vider de son eau

ton éternelle fraîcheur?

Dans ton regard, on ne ressentait plus qu'un trou béant.


La tempête de la douleur ayant ravagé sur son passage

l'innocence de ton sourire.

La souffrance de tes silences ne pouvaient égaler

la misère du monde.

Dans ton âme, on ne percevait que désolation.

Souffrance issue d'une déchirure incommensurable.


"arrête-toi! ne fuis plus!"

Mais déjà, le bruit de tes chaussures,sur le pavé,

rythmaient la musique du temps qui passe.

Tu t'unissais à la mélodie de la pluie.

Adieu, Inconnue, au coeur sombre.

Voir les commentaires

Le Dicton de Léon

La vie doit avoir le goût suave d'un sirop et non l'amertume des regrets.

Voir les commentaires

Art Moderne

Tu es là pour bousculer

des codes établis.


Matisse, Picasso, Magritte,

détruisez nos idéaux!

Jetez en pâture ces idées reçues

au gré de vos humeurs, au gré de vos couleurs!

Pénétrez nos âmes en leur infligeant

une image différente de nos visions!

Donnez à notre vie,

une connotation plus franche, plus unique!


Duchamp, Ben, Dubuffet,

vivons aux travers de vos oeuvres

pour créer la notre!

Traduisons nos sentiments

par le biais de vos frustrations!

Vous êtes nos maîtres

qui fustigez notre réel trop banal!


Bottanski, Giacometti, Dali

mettez à mal nos pensées!

Bannissez nos frontières de l'absurde!

Faîtes hurler le silence qui nous tue!


Ensemble, détruisons les faux-semblants

qui anéantissent nos libertés d'expression!

Voir les commentaires

Une exposition à voir

 Quelqu'un m'a dit que le Centre Pompidou-Metz ouvrait ses portes le 11 mai 2010.


 Exposition du 12.05.2010 au 25.10.2010: "CHEFS-D'OEUVRES?"

 

 

192

 

  Chaque oeuvre ou chaque visiteur tentent de répondre à cette question: "Chefs-d'oeuvre?".

Deux heures d'attente mais deux heures de réflexion, de désir d'atteindre le but, la fatidique porte qui nous laissera pénétrer et découvrir la solution à cette énigme.


  Le parcours est initiatique, porteur de courant divers, de perceptions multiples et de réflexions internes.

  Lieu moderne, contemporain où se lient avec passion la peinture, la sculpture, la vidéo et la lumière (lumière de l'architecture) afin de nous laisser devant nos choix, nos appréciations voire de notre méditation et notre propre perception du beau.

 


Le beau est-il unique ou multiple?

L'art doit-il répondre à des codes ou défier tous les codes?


Découvrez ou redécouvrez des oeuvres qui ont tracé une autre vision de l'esthétique et tentez de répondre à la question!

 

235  241  257 308  267  236  289

Voir les commentaires

Dis raconte moi une histoire (suite)

  Ces remarques m'avaient blessée au plus profond de ma chair. Il s'agissait bien de mes écrits qu'il jetait en pâtures à la critique. Je sentais, derrière moi, les commentaires de certains de mes collègues. Certains ne se sentaient aucunement concernés par ces remarques, ils avaient sûrement d'autre chose à faire que de s'attarder sur des critiques qu'ils avaient essuyées des années auparavant. D'autres compatissaient en silence.


  Je m'étais souvent imaginé travailler dans une maison d'édition où bien évidemment mon talent aurait été reconnu et apprécié par mon directeur.

  Mais hélas entre l'imaginaire et le réel, un trou béant s'était formé. Mes illusions s'étaient envolées avec mes rêves de gloire. Il fallait que je travaille sans relâche, que j'affine mon talent qui avait perdu de sa verve et de sa splendeur.

Je me trouvais confrontée à des romanciers de haute envergure qui avaient déjà fait leurs armes. J'étais novice dans le métier et guère appréciée. je décidais de prendre mon courage à bras le corps, de rassembler mes idées quand le téléphone interrompit ma réflexion.

 

....

Voir les commentaires

Un roman à lire

Quelqu'un m'a dit que je devais lire ce roman:


" Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites" de Marc Levy


 Ce roman s'inspire de la mort d'un proche, plus particulièrement de celle d'un père. Pour ceux qui ont perdu un proche, on pense souvent que l'on aurait du dire ce que l'on avait sur le coeur et qu'il est trop tard.  Marc Levy donne, à son héroïne, le pouvoir de communiquer et surtout de vivre avec le défunt encore une semaine et enfin se dire ce qui est resté toujours sous silence. C'est un voyage initiatique à la fois pour un père, absent durant de nombreuses années, qui retrouve sa fille mais aussi une manière pour l'héroïne de se reconstruire.


Voici quelques citations tirées du roman:


"La mémoire est une artiste étrange, elle redessine les couleurs de la vie, gomme le médiocre pour ne garder que les plus jolis traits, les courbes les plus émouvantes."


"Julia, on peut blâmer son enfance, accuser indéfiniment ses parents de tous les maux qui nous accablent, les rendre coupables des épreuves de la vie, de nos faiblesses, de nos lâchetés, mais finalement on est responsable de sa propre existence, on devient qui l'on a décidé d'être."

 

P1050760

Voir les commentaires

Le Dicton de Léon

 

A chaque jour, sa vérité

A toi de construire la tienne

Voir les commentaires

1 2 > >>