Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Paris : Jean-Claude Gautrand

 Y a quelqu'un qui m'a dit de lire :

 

 Paris de Jean-Claude Gautrand

 

 111.jpgJean-Claude Gautrand décide, dans cet ouvrage, de faire visiter Paris, à son lecteur, au fil du temps. Il dissèque l'histoire de cette ville mythique à travers 500 photographies illustrées et commentées.

 Cet auteur dégotte pour vos yeux éblouis des anciennes cartes de cette capitale.

 Tous les faits historiques, qui ont marqué l'histoire de France, modifiés et permis l'évolution ou la transformation de Paris, se dessinent au grès des plus grands photographes. De Daguerre à Cartier-Bresson, en passant par Doisneau, les monuments apparaissent ou se dérobent devant les voyageurs.

 Le voyageur est souvent un étranger de passage, qui désirent s'imprégner du Paris historique. Jean-Claude Gautrand répond à sa quête de connaissance en traduisant simultanément en anglais et en allemand tous les commentaires transcrit dans ce recueil. Le flâneur apprend le mécanisme de construction de la Tour Eiffel.

 Les époques sont figées par les prises de vues captant les visages des badauds. (ex: Le petit parisien de Willy Ronis).

 Le recueil possède aussi un glossaire reprenant succinctement la biographie de chaque photographe.

 Je vous laisse le plaisir de déambuler au grès des années qui défilent.

 

 Voici quelques citations tirées de ce recueil :

 

 " ...la suprématie de Paris est une énigme. Réfléchissez, en effet. Rome a plus de majesté, Trèves a plus d'ancienneté, Venise a plus de beauté, Naples a plus de grâce, Londres a plus de richesse. Qu'a donc Paris ? La révolution. Paris est une ville pivot sur laquelle, à un jour donné, l'histoire a tourné.": Victor Hugo


 " J'ai deux amours

   Mon pays et Paris

   Par eux toujours

   Mon coeur ravi

   Ma savane est belle

   Mais à quoi bon le nier

   Ce qui m'ensorcelle

   C'est Paris, Paris tout entier

   Le voir un jour

   C'est mon rêve joli

   J'ai deux amours

    Mon pays et Paris." Joséphine Baker


 " Si tu as eu la chance d'avoir vécu jeune homme à Paris, où que tu ailles pour le reste de ta vie, ça te reste car Paris est une fête." : Ernest Hemingway

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Le Dicton de Léon

 La réalité est une vérité dont on ne peut s'échapper.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Lundi c'est Librairie

 livre c'est librairie

 Après un bref séjour au ski, sous la neige, je vous propose un nouveau dépaysement. Cette fois, prenez vos bagages car Gilles Paris vous emmène dans un pays lointain. Méfiez-vous du titre de ce livre ! Il révèle bien des mystères.

 

 Bon parcours initiatique dans la quête de la vérité !

 

018.jpg

Au pays des Kangourous : Gilles Paris

Roman / Don Quichotte/ 248 pages


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Ensemble pour les restos !

resto

 

Pour les personnes qui me suivent, cet article fait écho à celui publié il y a un an, déjà ! Malheureusement, la misère et la pauvreté ne cessent de se développer et de prendre une part importante dans notre vie.

 

 Cette année, les restos du coeur organise une collecte alimentaire les 9 et 10 mars par les employés de la société Danone. Il existe une opération "promo-partage" dans les Carrefour de vos régions du 8 au 14 mars et du 21 au 26 mars.

 

 Un petit geste solidaire permet à un enfant, une personne âgée de se nourrir correctement.

 

 Le plus joli sourire est celui d'un enfant qui a le ventre plein. Rendons leur ce sourire par un simple geste : donnons !

 La solidarité est le lien qui permet de redonner du courage à des familles dans le besoin.

 Pensez à eux !

 

 resto-blog.png

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

FREAKY FRIDAYS : Brigitte Aubert

 freaky friday 01.j 1Parfois la vie de retraité peut devenir redoutable. Mamie Hélène est veuve et ,pour occuper ses jours de retraite, prépare de bon gâteau d'anniversaire pour les enfants des voisins. Cette fois, la livraison s'effectue chez les Devauchelle. La surprise n'est pas dans le gâteau. Au moment de la livraison, des tueurs à la solde de la Mafia canardent toute la famille.

 Mamie Hélène a juste le temps de sauver l'enfant trisomique, le chien et sa pauvre carcasse. Une poursuite acharnée commence entre les truands et la grand-mère.

 Qui gagnera ce duel ? Savent-ils à qui ils ont à faire?

 Brigitte Aubert, connue pour ses nombreux écrits psychologiques, d'aventures, d'espionnages et d'épouvantes, attrape son lecteur au vol. Elle le saisit sur l'instant. Le lecteur devient le complice assidu de cette grand-mère au grand coeur avec des valeurs issues d'un autre temps.  Le lecteur n'a pas le temps de se reposer sur ses lauriers car les meurtres s'enchaînent et même se déchaînent. Ce polar est orchestré sur un fond d'espionnage. Toutes les nations détentrices d'espions, de mafieux sont au rendez-vous.

 Sur cette vitesse action s'accroche l'humour d'une grand-mère qui n'est rien d'autre qu'un témoin protégé, veuve d'un employé de la Mafia italienne donc qui sait utiliser une arme pour se défendre.

 Le lecteur visionne un film des années 50. Les dialogues et les actions de mamie sont en opposition constante avec le monde moderne qui l'entoure. Les réactions de chaque protagoniste sont en contrastes.

 Brigitte Aubert utilise les pensées de la grand-mère pour changer de point de vue. Le lecteur passe d'un cerveau à l'autre. Les points de vue narratifs se chevauchent, s'enlacent. Le lecteur possède une vision globale de l'action comme dans un film.

 C'est une très belle prouesse narrative. Certaines actions sont dignes d'un James Bond, mais cette fois l'héroïne de 70 ans a du répondant.

 

 Voici quelques citations tirées du polar :

 

 "Un gangster à la gomme lançait des vannes obscènes. Joe l'avait dévisagé, le gros dur s'était tu. Joe faisait cet effet aux gens, malgré sa petite taille. ils sentaient la glace qui coulait dans ses veines. Ils sentaient qu'il pouvait les tuer d'une chiquenaude."

 " Armes, industriels, défense nationale, Russes. Secouez et vous obtenez une salade du chef : vente de secrets militaires, achats clandestins d'armes, collusion avec des groupes terroristes...tout était envisageable."

 " La France ne s'annonçait pas mieux. Les deux cons de Russes avaient salopé leur mission et il fallait voler à leur secours au lieu de rentrer se la couler douce au pays, les pieds dans une piscine de Vegas, une montagne de pasta dans son assiette et une fille bien gaulée à portée de main. Rien ne valait le pays !"

 " Vera avait trop souvent vu ce genre de tandem improbable pour douter une seule seconde. Des truands. Des vrais. Des bons vieux truands des States, dignes des films de Scorcese ou de Tarantino. Des tronches d'affranchis griffées Gioanni. Cent ans de Little Italy dans les gènes. Deux gnocchis à la place des yeux, un spaghetti dans le slibard. Mais une grosse puissance de feu."

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Verlaine et moi : une grande histoire

 poemes-saturniens.jpg

Souvent les poèmes reflètent nos états d'âme. A un moment donné, vous les appréciez, vous vous les appropriez et l'instant d'après ils vous sont insupportables.

 La poésie a ce don d'être immédiate et figée dans le temps. Elle attend son lecteur tapis dans l'ombre d'un recueil.

 Chanson d'automne est issue des "paysages tristes" du recueil "les poèmes saturniens".

 

Chanson d'automne


Les sanglots longs

Des violons

De l'automne

Blessent mon coeur

D'une Langueur

Monotone.


Tout suffocant

Et blême, quand

Sonne l'heure,

Je me souviens

Des jours anciens

Et je pleure.


Et je m'en vais

Au vent mauvais

Qui m'emporte

Deçà, delà

Pareil à la

Feuille morte.

 


 

 L'automne devient le reflet de l'âme du poète. Dans ce poème, la tristesse du passé, les angoisses de Verlaine et sa peur d'être emporté créent une mélancolie insupportable. Cette mélancolie est accentuée par la musicalité de ses vers très courts. Le violon représente de manière objective la musique et ce choix délibéré d'utiliser cet instrument apporte une sonorité encore plus persistante et une accentuation de l'angoisse d'une mort omniprésente.  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Pique, Gratte et Grogne : Michel Backès

 031

 Parfois quand on est petit, on s'ennuie. Mais pas Aurore !

 Aurore est une petite fille qui n'a peur de rien. Ce n'est pas des petits monstres qui vont la térroriser, surtout quand elle les croise dans les bois.

 Pique, Gratte et Grogne tentent de l'effrayer mais ils ont à faire à une dure à cuire. Elle les domine et les amadoue. Résultat, quand la mère de ces petits monstres les retrouve enfin, elle pleure parce qu'elle ne recoonait plus ses enfants.

 Mais dans cette histoire, tout finit bien.

 La morale est la suivante: même si vous êtes des monstres, vos mamans vous aiment tels que vous êtes.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Marie chez les nudistes #17

 Bon, une seule solution pour effacer cette mauvaise journée : prendre une douche avec énormément de mousse. Je rassemble mes affaires que j'avais emportées pour le pique-nique, jette ma serviette dans mon sac de linges sales, range les bouteilles qui restent dans le placard.

 Je passe devant le petit miroir de la salle de bain et constate que mon visage est rouge. Je sens que je cuis à l'intérieur. Je frisonne. Je glisse sous le jet d'eau tiède afin d'obtenir un compromis entre mon four crânien et mon corps congelé. La réaction est assez vive, je grelotte de plus belle. Je m'essuie rapidement, cherche en vain la biafine, crème bienfaitrice pour les "grands brûlés". Malheureusement, le tube est aux abonnés absents. Je fouille dans ma trousse de toilette puis dans ma trousse de secours, mène des investigations dans ma valise. Je fais chou blanc.

 Il faut que j'hydrate ma peau de toute urgence sinon je vais créer un nouvel épisode de Grey's Anatomy. Et avec la chance que j'ai aujourd'hui, ce n'est pas le docteur Alex Karev qui m'accueillera pour me soigner mais plutôt Frankenstein (un personnage qui demande juste à être connu).

 Avant d'atteindre les extrêmes, je vais aller à la supérette. Le gérant doit bien vendre la panoplie du campeur niais. Ce colis comprend les accessoires utiles : la crème solaire (à utiliser toutes les deux heures), l'aspirine (peut servir dans deux cas : une  insolation ou un lendemain de fête difficile) et enfin de la biafine (pour les lendemains de fête difficile avec oubli de la crème solaire sous 35°C.). En bref, les bases de vacances réussies tout nu et tout bronzé.

 Ratée, ma petite dame (pour ne pas dire ma grosse dame; là c'est moi qui est le privilège de ces petits surnoms) vous êtes dans un magasin de villégiature pas à la pharmacie du coin. Bravo la buse !

 J'ai encore une corde à mon arc. Je me dirige vers les tentes de Séverine qui constate avec sévérité l'état de ma peau. Elle connaît un remède miracle qui va calmer ma cuisson. Je la vois partir sous une autre tente et revenir avec un saladier rempli de tomates bien mûres. Elle les coupe en rondelles, m'allonge sur un transat et pose avec délicatesse les rondelles sur mon visage. Cela me soulage.

 J'entends une personne à côté de moi qui glousse et murmure "ce serait bien qu'une fois de temps en temps quelqu'un pense à mettre des assiettes pour manger !". Un autre rétorque :"Séverine, si tu avais besoin d'un saladier pour les tomates, tu aurais pu me demander. Ce n'est pas gentil de prendre ta copine pour une marmite!" Séverine leur demande d'aller jouer ailleurs. Les rires s'éloignent. Après quelques minutes de silence, on rit à gorges déployées. J'ignorai que je savais rire de moi. Je me repose et veille à ne pas m'endormir. J'ôte enfin la mixture de mon visage. Je suis étonnée de l'efficacité de ce remède de grand-mère. Je passe ensuite de la crème à l'aloé véra. Je me sens beaucoup mieux.

 Séverine me propose de rester pour boire un verre. Je décline l'offre. J'ai besoin de me retrouver seule pour faire un peu le point et surtout éviter les quolibets.....

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Lundi c'est Librairie

 livio de marchi

Les lundis se suivent mais ne se ressemblent pas. Dans cette remarque anodine, je poursuivrai par les vendredis 13 rejoignent indéniablement cette logique. Vous vous inquiétez pour mes neurones et non je ne vais pas vous embrouiller en vous citant tous les jours de la semaine, mais simplement vous embringuer dans cette collection qui me fascine.

Bonne lecture et méfiez vous des apparences !

 

freaky_friday_01.j_1.jpg

Freaky fridays : Brigitte Aubert

Polar / Edition La Branche (coll.Vendredi 13) / 221 pages

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

SARKO STORY, l'album secret du président : Laurent Gérra

 Y a quelqu'un qui m'a dit de lire :

 

 SARKO STORY, l'album secret du président de Laurent Gérra

 

 027.jpgEn cette fin de semaine, j'avais envie de dégourdir mes zygomatiques donc naturellement, un proche m'a proposé de rire en lisant les plaisanteries de Laurent Gérra sur notre président.

 Comme je ne suis pas la dernière pour rire de la politique, je me suis laissée tenter.

 Laurent Gérra utilise des photographies qu'il détourne de leur sens primaire. Il intègre des bulles de bandes dessinées ou il accorde des propos tenus ou non par Nicolas Sarkozy. 

 Ce livre humoristique date de 2008.Laurent Gérra retrace le parcours politique du président durant son mandat.Il relate les voeux politiques de celui-ci pour les élections de 2012.

 Pour les futurs lecteurs, je ne peux révéler toutes les plaisanteries. Je vous en chuchote quelques unes à l'oreille.

 

 Voici quelques citations tirées du livres :

 

 " Je vous ai vu courir en short....Quel bel homme !" : Jack Lang

 " Regardez ! Quand je baisse la tête j'ai la même taille que lui" : Carla Bruni


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

1 2 > >>