Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Je suis plutôt "Rebelle"

 rebelle.jpg

 Mérida, une jeune fille au caractère bien défini, refuse de se plier aux règles dictées par sa mère. Elle atteint l'âge où une princesse doit prendre un mari afin de perpétuer la tradition écossaise.

 Mais sa volonté d'être libre défie tous les carcans liés à son rang. Armée de son arc et de ses flèches, elle brave les interdits et convoque le mauvais sort dans les terres des Highlands.

 Sa rencontre avec une mystérieuse sorcière réveille des malédictions issues des légendes ancestrales.

 C'est avec un aplomb sans failles, un humour détonnant que Mérida parviendra à ses fins.

 

 Si vous désirez scotcher vos enfants à un siège, ce film est le moyen idéal. L'action est présente tout le long du film. Les combats sont dignes des romans de cape et d'épée. Le spectateur ne s'ennuie pas et oublie de grignoter ses friandises.

 Les querelles "mère-fille" reflètent une certaine réalité et peuvent être adaptées à la vie quotidienne.

 Les trois frères (personnages secondaires) sont divins et possèdent une certaine part d'espièglerie. Les prétendants de Mérida, vous feront rire aux éclats.

 Je vous conseille ce dessin animé à partir de 6 ans car les scènes de combat avec les ours peuvent choquer les plus petits.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Laisser les cendres s'envoler : Nathalie Rheims

 Y a quelqu'un qui m'a dit de lire:

 

 Laisser les cendres s'envoler de Nathalie Rheims

 

 les-livres-0030.jpgLa mort d'un être cher est souvent difficile à exprimer. Parfois les larmes coulent dans un flot intarissable et parfois le désert s'installe. Le jugement ne doit jamais se focaliser sur les sentiments resentis par chacun des survivants de ce drame. La souffrance possède des méandres insoupçonnés dans le coeur des hommes.

 Nathalie Rheims décrit son histoire avec une part de romance car les souvenirs jouent souvent avec notre esprit.

 La narratrice revient sur le décès de sa mère. Elle raconte avec une certaine retenue ses liens disparates avec sa mère. Elle revient sur les lois imposées par sa famille. Elle discrédite leur manière d'agir, les condamne de temps à autre et suffoque sous le poids du silence. Ne jamais laisser transparaître une once de sentiment : cela pourrait nuire à la puissance de la famille.

 L'héroïne ne discerne pas les raisons de l'abandon de sa mère pour un artiste. La famille efface les frasques de sa mère. La seule personne, lucide est la narratrice qui lutte avec ses faibles moyens. Elle plonge dans l'anorexie comme un palliatif à cette séparation, cepandant sa survie dépendra seulement d'elle-même. Les liens avec sa génitrice deviennent de plus en plus difficiles jusqu'à sa réelle mort, soudaine. C'est seule avec ses souffrances que la narratrice doit détruire le schéma familial qui l'oppresse.

 Ce roman est celui d'une rencontre qui n'aura jamais lieu. Celle d'une fille frustrée par l'absence de l'amour maternel et celle d'une mère fuyant les carcans de son éducation.

 Cet écrit est une analyse psychologique et sociologique dans laquelle deux êtres se débattent pour hurler l'insoutenable puissance de la famille. Mais les étaux sont serrés et la mort de la mère est le seul moyen de se libérer. L'auteur fuit par le biais des mots pour crier, à la face du monde, que le silence est un poids mortel.

 

 Je vous conseille cette lecture distante sur la mort d'une mère; cette distanciation avec le tragique dévoile une humanité vivante et réelle. J'avoue avoir compatie à la souffrance de cette fille face à l'abandon.

 

Voici quelques citations tirées du roman :

 

" Dans la journée je me racontais que ma mère était morte et le soir dans mon lit je l'imaginais dans les bras de ce type dont la voix était si tonitruante que je l'entendais encore résonner. La nuit j'étais dévorée par des cauchemars. Je rêvais que je l'appelais, que je hurlais "maman !", et ce seul mot dans ma bouche me réveillait en sursaut."

" Plus je me sentais légère, plus la tristesse se dissipait. Un bizarre sentiment de puissance accompagnait ce mouvement. J'avais l'impression de tout dominer. Je n'avais plus faim. J'avais endormi ma peine en me réduisant dans l'espace. Les kilos s'envolaient, en quelques semaines j'en avais perdu quinze, j'étais euphorique."

"Rester silencieuse effaçait les souffrances. Je découvrais le pouvoir maléfique des mots et les vertus magiques du silence. Il suffisait de ne pas nommer la déception ou la trahison, et l'amour disparaissait, aussi brusquement qu'il était venu, emportant le reste avec lui."


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Le Dicton de Léon

 La fuite en avant est mauvaise conseillère à part pour ceux qui veulent échapper à la contrainte du temps.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Le bonheur est au bout de l'élastique : Louise Rennison

 Jeunesse-0036.jpg

 Georgia Nicolson est une fille qui a des problèmes dus à son âge. Elle est follement amoureuse de Super-Canon qui est plus âgé qu'elle. Il l'a déjà embrassée et pour Georgia c'est l'homme de sa vie.

 Son existence va basculer quand sa mère décide de rejoindre son père au "Pays-du-Kiwi-en-Folie" (Il faut comprendre: Nouvelle-Zélande"). Sa famille se ligue pour détruire sa vie d'adolescente. Pour couronner le tout, son petit copain la largue.

 Georgia décide de le récupérer et utilise la technique de l'élastique. Aucun homme ne peut y résister.

 Réussira-t-elle à reconquérir l'amour de sa vie? Ses amies l'aideront-elles pour cette mission? Ses parents comprendront-ils les évolutions de leur fille?

 Louise Rennison résume agréablement les désagréments de la vie d'une adolescente abandonnée par son amour. Les boutons sur le nez, la croissance des seins et les problèmes capillaires se succèdent au rythme des appels téléphoniques et des crises familiales. L'amour est présent et la découverte de la sexualité est puérile mais répond parfaitement aux questions que les adolescentes se posent. L'opposition à l'autorité parentale permet à Georgia de se forger un caractère.

 L'histoire se développe au rythme d'un agenda : celui d'une jeune fille "overbookée".

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Des livres en vacances

 044.JPG

 Vous me direz que font des livres dans un parterre de fleurs? Eh bien, la réponse est logique : ils prennent l'air avant de passer quelques heures dans une valise déjà bien remplie. Pour ces vacances estivales, je vous délivre mes secrets de détente.

 

 Le refuge de Niki Valentine : un thriller psychologique

 Le bonheur est au bout de l'élastique de Louise Rennison : une crise d'adolescence

 Les 100 ans à venir de George Friedman : une analyse géopolitique des grands enjeux économiques mondiaux

 Bettý d'Arnaldur Indridason : un roman islandais

 Quelqu'un d'autre de Tonino Benacquista : un roman pour une autre vie

 

 Je vous promets quelques articles suite à mes lectures.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Le Dicton de Léon

 Décortiquer les pensées de l'homme, les analyser, le sauve-t-il de sa folie?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Vacances

 C'est le moment béni du lâcher-prise,

 du retour au calme sans méprise.

 Le stress s'amenuise

 pour laisser place à la douce quiétude.

 

 Allongé dans les herbes hautes

 le temps de contempler le vide du ciel.

 Les nuages de l'existence s'effacent

 pour donner libre court à l'envol des hirondelles.

 

 S'abandonner au son de la rivière qui coule

 suivre son lit pour se redessiner.

 Réécrire sa destinée

 sous un soleil de juillet.

 

 Écouter le silence

 qui emplit de son doux parfum

 ce cerveau livré à lui-même.

 

 Respirer la douce fragrance de la marguerite

 Couper sa tige pour la respirer encore.

 Posséder un court instant ce moment de plénitude .

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Brave petit grille-pain : Thomas M.Disch

 Jeunesse-0032.jpg

 Souvent les animaux abandonnés sur les routes de vacances retournent chez eux en effectuant de nombreux kilomètres. Alors, imagine qu'à la place d'un chien ou d'un chat, tu découvres un aspirateur, un radio-réveil, une lampe de bureau, une couverture chauffante et un petit grille-pain; le choc serait à la hauteur.

 Ces cinq objets du quotidien ont lâchement été abandonnés dans une maison de campagne. Le grille-pain décide de retrouver son maître. Il embrigade ses camarades pour une sacrée aventure.  Il faut toujours garder à l'esprit que les appareils électriques ont beaucoup de difficultés à se déplacer.

 Leur voyage est une épopée digne des romans d'aventures. L'humour est au rendez-vous car quand des appareils électriques rencontrent des écureuils, ils se racontent des histoires Belges.

La poésie ponctue le livre par le biais d'une pâquerette, amoureuse de son image.

 L'histoire se termine sur une note positive mais pas celle que tu crois.

 Un conseil, n'oublie jamais un grille-pain ou tout autre objet électrique, il pourrait te retrouver !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Nocturne : Algernon Charles Swinburne

 

Swinburne-_Algernon.jpg

 

 La nuit a toujours été une fascination pour les poètes. Elle symbolise la sérénité puisqu'elle anéantit le jour trop vivace. La nuit devient un cataplasme pour atténuer les souffrances endurées durant la journée. Ses "bras" entourent l'être perdu. Le pauvre homme se glisse dans ce cocon. Il s'isole de sa douleur. L'amour est absent le jour et devient possible et réalisable la nuit.

 Le dicton affirme que "la nuit porte conseil" si elle est bonne conseillère; elle est aussi salutaire pour les âmes en perdition. Elle a le pouvoir de calmer les tensions.Elle assagit le malheureux qui la contemple et l'admire.

Ce poème chante sa douce berceuse et endort l'homme en souffrance.

 Les rimes croisées accentuent cette image d'union entre le poète et la nuit. L'image de la mère est soulignée dès la première strophe car la seule femme capable de consoler un homme en manque d'amour est une mère.

 Cette image maternelle s'oppose aux moeurs sulfureuses ou sado-masochistes de ce poète. Il choquait par ses idées de suicide, anti-religieuses...à l'époque victorienne.

 

Nocturne

 

La nuit écoute et se penche sur l'onde
Pour y cueillir rien qu'un souffle d'amour ;
Pas de lueur, pas de musique au monde,
Pas de sommeil pour moi ni de séjour.
Ô mère, ô Nuit, de ta source profonde
Verse-nous, verse enfin l'oubli du jour.

Verse l'oubli de l'angoisse et du jour ;
Chante ; ton chant assoupit l'âme et l'onde
Fais de ton sein pour mon âme un séjour,
Elle est bien lasse, ô mère, de ce monde,
Où le baiser ne veut pas dire amour,
Où l'âme aimée est moins que toi profonde.

Car toute chose aimée est moins profonde,
Ô Nuit, que toi, fille et mère du jour ;
Toi dont l'attente est le répit du monde,
Toi dont le souffle est plein de mots d'amour,
Toi dont l'haleine enfle et réprime l'onde,
Toi dont l'ombre a tout le ciel pour séjour.

La misère humble et lasse, sans séjour,
S'abrite et dort sous ton aile profonde ;
Tu fais à tous l'aumône de l'amour :
Toutes les soifs viennent boire à ton onde,
Tout ce qui pleure et se dérobe au jour,
Toutes les faims et tous les maux du monde.

Moi seul je veille et ne vois dans ce monde
Que ma douleur qui n'ait point de séjour
Où s'abriter sur ta rive profonde
Et s'endormir sous tes yeux loin du jour ;
Je vais toujours cherchant au bord de l'onde
Le sang du beau pied blessé de l'amour.

La mer est sombre où tu naquis, amour,
Pleine des pleurs et des sanglots du monde ;
On ne voit plus le gouffre où naît le jour
Luire et frémir sous ta lueur profonde ;
Mais dans les coeurs d'homme où tu fais séjour
La couleur monte et baisse comme une onde.

Envoi

Fille de l'onde et mère de l'amour,
Du haut séjour plein de ta paix profonde
Sur ce bas monde épands un peu de jour.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Sophie : Rosie Rushton

 Jeunesse-0035.jpg 

 La vie d'ados, ce n'est pas une sinécure et Sophie ne vous affirmera pas le contraire. Ses parents sont divorcés.Elle vit avec sa mère, propriétaire d'une boutique de design intérieur, qui vit à cent à l'heure et crie constamment après elle. D'un autre côté, son père est un humanitaire résidant en Afrique qu'elle croise une fois par an.

 La vie de Sophie est un calvaire. A l'école, elle a des difficultés à côtoyer ses camarades, bourgeois et prétentieux.  Côté coeur, c'est le néant. Elle ne sait pas embrasser et les mecs la plaquent plus vite que son ombre.

 Mais l'existence de Sophie va basculer quand elle rencontre Tony, un garçon,métis, timide et bourré de charme. Son père rentre de voyage pour mettre aussi son grain de sel dans cette charmante destiné.

 Sophie n'est pas au bout de ses surprises. Mais la vie serait si douce si sa mère, son père, ses camarades ne s'évertuaient pas à tout vouloir contrôler. En résumé, Sophie est une pure ado. avec des soucis d'ados.

Tu retrouveras sûrement des traits de caractère ou des conflits parentaux qui te ressemblent.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

1 2 > >>