Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les Sisters 4: C'est nikol crème! Cazenove William

 les-sisters.jpg

 La neige est de retour avec son lot de folie : bataille de boules de neige, glissades et créations de bonhomme de neige. Les sisters trouvent que la neige est à la fois un moyen de se défouler mais aussi de régler ses comptes.

 Elles se chamaillent, chahutent régulièrement, se querellent pour le plaisir des lecteurs. Elles s'aiment et se disputent comme une vraie fratrie.

 Des scènes de la vie quotidienne remémoreront de très bons souvenirs à certains ou symboliseront ce que vivent des enfants actuellement. La lutte pour s'imposer est redoutable.

 Marine, la plus petite, veut percer les secrets du journal intime de Wendy. Cette dernière désire vivre son adolescence sans avoir une petite peste qui l'épie. Elles se détestent mais ne pourraient pas vivre l'une sans l'autre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Le Dicton de Léon

 Les décisions hasardeuses reflètent un manque d’objectivité.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Après une journée de vent : Rainer Maria Rilke

 Rainer-Maria-Rilke.jpg

 L'hiver apporte son lot de journées brumeuses, venteuses. Le vent s'engouffre dans la chevelure des passants pressés.

Dans ce poème, Rainer Rilke décrit l'évolution du temps. Le vent, violent en cours de journée, s'affaiblit pour offrir à la nuit un calme plus clément.

 Le poète peint avec des mots simples le tableau d'une nature en mouvement. Il oppose le mouvement du vent à la stabilité des nuages qui créent une barrière dans le ciel. Le vent se heurte au mur des nuages. Seul le soir peut calmer les ardeurs du vent devenant un docile amant.

 Rainer Maria Rilke est un poète de langue allemande qui a écrit de nombreux recueils en français durant son séjour en Suisse (Veyras, dans le Valais). Il rencontre Rodin dont il devient le secrétaire. Il côtoie beaucoup d'artistes.

 Il se reconnaît dans l'écriture poétique qui permet de décrire plus aisément les "méandres de l'âme"

 

Après une journée de vent

 

Après une journée de vent,
dans une paix infinie,
le soir se réconcilie
comme un docile amant.

Tout devient calme, clarté...
Mais à l'horizon s'étage,
éclairé et doré,
un beau bas-relief de nuages.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Sang de monstre II, Gare au Hamster! R.L. Stine

 sang de monstre II 

 Avoir les fouettes, la trouille, le trouillomètre à zéro ou simplement la chair de poule, vous êtes partant ?

 Suivez cette lecture mais attention pas de trop près, le sang du monstre pourrait vous surprendre! La prudence est de mise.

 Vous êtes des lecteurs avertis !! Ne dit-on pas un homme averti en vaut deux !

 

 Ivan Ross, un nouvel élève au collège, raconte des histoires sur une substance verte qui une fois avalée permet de devenir un géant. Cette histoire lui attire bien des désagréments. La brute de service le rosse toute la journée, organise des traquenards pour qu'Ivan soit puni. En bref, il devient la tête de turc du bahut.

 Mais son amie Dom qui connaît la vérité, met tout en oeuvre pour sauver son ami. Elle ira jusqu'à donner du sang de monstre au hamster et le charmant rongeur "cocon" se transformera et détruira la classe de sciences.

 Cependant quand un rongeur devient aussi grand qu'un éléphant et aussi féroce d'un tigre, c'est le moment d'agir et rapidement.

 Ce livre vous rappellera  vos angoisses devant la cage d'un animal à nettoyer et n'oubliez pas qu'un petit rongeur peut devenir grand.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Nutella,les 30 recettes culte:Sandra Mahut et Nathalie Carnet

 nutella.jpg 

 Je ne vous ai jamais parlé de livre de cuisine. Cela étant dû à un élément perturbant "faire à manger".

 Je débuterai naturellement par un livre de recettes basées sur le Nutella. L'hiver étant sur le point d'arriver, faire des gâteaux qui réchauffent les âmes me semble un bon compromis avant les fêtes. Il est évident qu'en été, je me jette corps et âmes dans l'élaboration de plats succulents; ceux qui me connaissent, savent me retrouver sur un transat dans mon activité favorite: "la crêpe cuite au four".

 Bon, nous sommes sur un blog littéraire, alors parlons cuisine!

 

 les recettes de ce recueil sont très simples et permettent aux enfants de participer à la préparation. Les ingrédients restent bon marché et correspondent aux gouts de chacun. En sachant que la priorité est de raffoler de la pâte à tartiner.

 

 La lecture de la recette du "moelleux coeur coulant Nutella" est un supplice pour des papilles affamées. Essayez l' "Easy Trifle Meringuée", il croustille sous la langue ! Pour épater vos invités, des sucettes de Nutella décorées de pépites multicolores raviront les plus septiques.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Le sermon sur la chute de Rome : Jerôme Ferrari

  Y a quelqu'un qui m'a dit de lire :

 

 "Le sermon de la chute de Rome" de Jerôme Ferrari

 

 le-sermon-de-la-chute-de-Rome.jpgUn gout de Corse authentique s'étire sous l'écriture fluide et parfois déconcertante de Jérôme Ferrari. Un café, perché dans le centre de la Corse souffre de mauvaises gérances. La propriétaire subit tous les tracas de cet établissement mais elle ne peut se résigner à le vendre. Il reste l'âme du village.

 Après de nombreux déboires avec ses gérants successifs, elle accorde une dernière fois ce bar aux mains de deux étudiants qui ont abandonné leur vie estudiantine pour gouter à la vraie vie. Deux amis de toujours, Matthieu et Libero reprennent le débit de boissons pour le plus grand bonheur des riverains.

 Le bar ne peut devenir rentable que s'ils appâtent les touristes et pour cela, les filles sont un moyen sur de gagner sa vie.

 Matthieu et Libero se créent une vie qui construisent de toutes pièces. Ils deviennent leur propre maître et dominent leurs clients. Ils vivent dans une utopie qui flatte leur ego de démiurge.

 Deux histoires s'imbriquent celle d'un bar où la vie est paisible et celle d'une famille en perdition. Les angles de narration se chevauchent, entremêlant les deux histoires, car la vie ne fait qu'un. Le phrasé à la mode de "Proust" est un pur bonheur. Les idées s'allongent car le raisonnement est développé. Le lecteur reprend avec plaisir la démonstration instituée par la phrase.

 Jérôme Ferrari démontre dans son expérience littéraire que la finalité d'un monde meilleur est vouée à sa destruction. L'homme est confronté à la perte et à la destruction des mondes qu'il a édifiés.

 

 Un très joli moment de lecture !

 Certes, je conviens que la lecture tardive d'un prix Goncourt, cru 2012, marque un point en ma défaveur mais le bonheur ne réside-t-il pas dans la découverte de beau texte ?

 

 Voici quelques citations tirées du roman:

 

 "Car sur cette photo, prise pendant une journée caniculaire de l'été 1918, dans la cour de l'école où un photographe ambulant a tendu un drap blance entre deux tréteaux, Marcel contemple d'abord le spectacle de sa propre absence. Tous ceux qui vont bientôt l'entourer de leurs soins, peut-être de leur amour, sont là mais, en vérité, aucun d'entre-eux ne pense à lui et il ne manque à personne."

 

 "Il ne voyait plus en lui qu'un barbare inculte, qui se réjouissait de la fin de l'Empire parce qu'elle marquait l'avènement du monde des médiocres et des esclaves triomphants dont il faisait partie, ses sermons suintaient d'une délectation revancharde et perverse, le monde ancien des dieux et des poètes disparaissait sous ses yeux, submergé par le christianisme avec sa cohorte répugnante d'ascètes et de martyrs, et Augustin dissimulait sa jubilation sous des accents hypocrites de sagesse et de compassion, comme il est de mise avec les curés."

 

 "Chaque monde repose ainsi sur les cendres de gravité dérisoires dont dépend secrètement tout son équilibre et, tandis que Rym s'installait derrière le comptoir à la place d'Annie, Matthieu se réjouissait que la stabilité de cet équilibre n'ait finalement pas été menacée, il ne sentait pas les subtiles vibrations du sol sur lequel courait un réseau de fissures dense comme la toile d'une arraignée, il ne percevait pas la réticence craintive avec laquelle les filles s'approchaient désormais de Libero, bien qu'il fût à nouveau détendu et souriant, tout allait pour le mieux, Pierre-Emmanuel ne semblait pas s'alarmer de la disparition d'Annie, il avait appris une chanson basque pour faire plaisir à Izaskun, et Matthieu ne voyait pas les regards noirs qu'il lançait à Libero par-dessus son micro, Izaskun avouait qu'elle ne comprenait pas un mot de basque, elle avait grandi à Saragosse, elle souriait, tout allait pour le mieux, Matthieu buvait et ne se rendait compte de rien, mais comment se serait-il rendu compte de quoi que ce soit, lui qui n'arrivait toujours pas à croire que son père était mort?"



Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Des nouvelles du front : du Goncourt

 Aujourd'hui vers midi, les éditions étaient aux aguets, arpentant les couloirs et écoutant les moindres ragots en espérant quelques fuites sur l'attribution du fameux prix.

 L'impatience sera récompensée et le prix enfin attribué à Pierre Lemaître pour "Au revoir la-haut" chez Albin Michel.

Au-revoir-la-haut.jpg


 La quatrième de couverture pour vous faire une idée avant votre futur achat :


"Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts…
Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l’abomination érigée en vertu.
Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants."


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Le Dicton de Léon

 Le poids des blessures courbe l'échine de l'homme vaillant.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires