Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A mon fils à l'aube du troisième millénaire : Gilbert Sinoué

 Y a quelqu'un qui m'a dit de lire :

 

 A mon fils à l'aube du troisième millénaire de Gilbert Sinoué

 

 les-livres-0016.jpgLe narrateur propose à son fils de partir en voyage, non pour se distraire à Disneyland ni dans aucun autre parc digne de ce nom; mais de s'envoler sur un tapis volant, chiné au marché de Saint-Ouen, chez le seul chinois sur la place pour découvrir la planète que son père et sa génération lui légueront.

 Le voyage débute par le constat implacable de l'évaporation de la mer d'Aral du à la main  de l'homme. Le trajet est abondamment constellé de catastrophe humaine. Le narrateur tente d'expliquer à son fils les raisons et les conséquences de la déforestation, de l'utilisation du nucléaire mais aussi les excès négatifs des avancées scientifiques.

 Le tableau hérisse le poil et donne à réfléchir sur les conséquences des actes de l'être humain. Le narrateur passe aux cribles tous les actes perpétrés depuis moins d'un siècle. Son fils reste surpris par les révélations de son père et reste perplexe face aux silences des chefs d'états qui ne réparent pas les fautes commises.

 Le narrateur donne aussi des notes positives sur les avancées technologiques. Il demande à la nouvelle génération d'être vigilante sur leurs décisions concernant l'environnement.

 Il aborde aussi le spirituel et retrace de manière disséminée dans le roman les traces de la mythologie grecque et romaine.

 Ce voyage initiatique et didactique peut être abordé par des classes de 6ème et faire l'objet d'un débat éducatif.

 

 Voici quelques citations tirées du roman :

 

 " L'eau, vois-tu, est essentielle. Elle nous est aussi vitale que l'air que nous respirons. Sans eau, nulle vie ne peut naître et encore moins se développer. Sans eau, point de commencement ni de fin. Pour toi, qui vis en terre privilégiée, cette affirmation, je le sais, n'a guère de sens. Tu tends la main et le liquide souverain coule entre tes doigts. Hélas, les choses sont loin d'être aussi simples pour les autres enfants du monde."

 "Les parents sont souvent maladroits. On ne trouve pas toujours les mots justes quand il faut, le jour où il le faut. Parce que les parents ne sont rien d'autre que d'anciens enfants. Ils conservent, toute leur existence durant, les maladresses, les mouvements d'humeur, les égoïsmes de l'enfance, les coups de froid, les rhumes. Certains guérissent plus vite et mieux que d'autres. C'est tout."

 "Si tu veux mieux comprendre le sens et l'origine des choses, intéresse-toi aux mythes. Sous leur apparence naïve, voire puérile, repose toute la sagesse de l'univers."

 

Rendez-vous sur Hellocoton !