Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agatha Christie, la romance du crime : François Rivière

 Y a quelqu'un qui m'a dit de lire :

 

 Agatha Christie, la romance du crime de François Rivière

 

 les-livres-0076.jpg"La mort dans les nuages", "Dix Petits Nègres" ou "Le crime de l'Orient-express" (oups !, j'en oublie environ soixante) sont des titres qui ont marqué vos esprits de détective. Loin de moi l'idée de vous associer à Miss Marple ou Hercule Poirot, mais l'idée, suggérée par François Rivière de mener une enquête sur l'auteure de tous ces polars, m'a effleuré l'esprit.

 François Rivière traite la vie d'Agatha Christie avec respect et déontologie. Ce livre aborde cette mystérieuse femme comme une énigme; la même qui saupoudre ses romans.

 Agatha Christie symbolise la quintessence de l'écrivain populaire qui, encore aujourd'hui, titille les esprits avides de résoudre des enquêtes. Cette femme a souffert de la trahison de son premier mari et acceptera les infidélités de son second époux. Cependant ce qui la blesse au fond de l'âme est la mort de sa mère. Ce drame marque un tournent important dans son écriture. Cet être invisible du grand public ne supporte pas l'abandon. Elle se plonge à corps et surtout âme perdue dans le travail.

 Ses écrits sont plébiscités par le public mais elle se considérait toujours comme une auteure mineure.

 Cette biographie permet au lecteur de comprendre un pan de la personnalité de cette auteure hors normes qui refusa les propositions de biographie de son vivant. Le livre regorge d'anecdotes, de photographies et de premières de couvertures de tous ses romans.

 C'est un petit joyau de bonheur qui je l'avoue m'a redonné l'envie de relire quelques romans de cette célèbre auteure à succès. Ces livres ne se réduisent pas à une suite de polars. Elle est aussi auteure de poésie et de thriller.

 

 Voici quelques citations tirées de cette biographie:


 "[...] Aussi, lorsque Nursie, atteinte par la limite d'âge, quitte son service - non sans larmes des deux côtés -, elle se retrouve davantage encore livrée à son bon plaisir. La lecture devient alors l'une de ses passions quotidiennes. Clara l'encourage vivement dans cette voie, comme elle l'icitera presque naturellement à s'épancher par écrit."

 "Ma femme m'a souvent dit qu'elle pourrait disparaître à sa guise."

 "Le 1é janvier 1976, alors que la romancière vient de déjeuner en compagnie de Max dans la petite salle à manger donnant sur la roseraie de Winterbrook House, son mari l'entend murmurer : Je vais rejoindre mon créateur."

 

Rendez-vous sur Hellocoton !