Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Album, après trois ans...:Liliane Hammes

 Album--apres-trois-ans.jpgLes villages regorgent d'histoires de famille. Liliane Hammes replonge ses lecteurs dans les vies de ses personnages dont  elle avait décrit leurs situations dans son précédent livre "Album d'enfances".

 Ces enfants que le lecteur avait croisés durant sa précédente lecture ont grandi. Ils se situent à cette époque charnière où il est difficile de quitter l'enfance pour pénétrer dans l'âge de l'adolescence.

 Liliane Hammes analyse sur le ton de la confidence les secrets des villageois. Elle dépeint l'innocence de ces enfants qui jouent de manière inconsciente à des jeux dangereux.

 Elle constate les écarts existant entre la ville et la campagne. Elle décrit une vieille fille à qui on demande d'effectuer des tâches élémentaires pour lui donner le sou.

 Chaque élément constitutif de la société villageoise est passée au crible. L'auteur revient sur les effets des saisons sur l'humeur des villageois. Elle accentue l'idée d'un bien-être universel. La narration est ancrée dans la période d'après-guerre, les Américains viennent de libérer la France. Leurs modernités s'opposent aux modes de vie précaires des paysans en sortie de guerre. Certaines familles possèdent de lourds secrets sur cette période trouble.

 Chaque histoire est perçue à travers le regard de l'innocence. Chacune regorge de bonheur. Les petites escapades sont un moment incontournable de découverte et d'apprentissage.

 

 Des bribes de nouvelles:

 

"Aucun doute ! Le village venait d'opérer sa révolution et de faire son entrée dans la civilisation des loisirs.

 Mademoiselle Emilienne mourut peu de temps après."

"Elle n'était pas des plus commodes la mère de Bernard et dans la mesure où elle l'élevait seule, elle s'était composé un personnage duel : masculin-féminin de mère nourricière et de père autoritaire. C'était un exercice difficile, un numéro d'équilibriste mais qui ne fonctionnait pas trop mal la plupart du temps. Madame Vernier relâchait rarement la pression, elle s'efforçait de bien dissimuler la moindre faille et Bernard avait intérêt à filer droit. Exécution ! Après l'école, il était bien rare qu'il ne se retrouve pas chargé d'une besogne à accomplir. Il ne se plaignait pas, ne se révoltait pas, c'était ainsi de toute éternité. Il n'y avait pas de quoi foueter un chat ! Il était loin d'être traité en esclave, simplement il ne bénéficiait que de peu d'instants de liberté totale."

"Au fond de la salle, Estelle, la plus jeune des petites-filles du couple, se hissait sur sa chaise pour voir Pépé et Mémé dansant. Elle n'en croyait pas ses yeux, se déhanchait pour vérifier l'authenticité de cette scène étrange. Elle avait plutôt l'habitude d'entendre Mémé se plaignant de sa mémoire en panne, elle avait plutôt l'habitude de voir Pépé marchant à petits pas comptés pour aller acheter le pain à la camionnette du boulanger, surtout, quand le petit matin avait répandu sa poudre gelée. Alors, Pépé devenait craintif de la chute qu'il fallait éviter. Ce soir, ils n'étaient plus les mêmes et la filette écarquillait les yeux devant cette situation insolite. Le ravissement se lisait sur son frais visage d'enfant. Ses yeux brillaient de satisfaction."

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Liliane 18/08/2015 14:53

Merci pour ce beau commentaire de mon livre qui témoigne d'une lecture très fine.
En Octobre paraîtra mon 8ème roman : Dyptique pour la vie. Puisse-t-il trouver auprès de vous un écho favorable.

toujoursalapage 20/08/2015 22:04

Je serai ravie de vous à nouveau.