Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chasseurs de têtes : Jo Nesbo

 006-copie-1Jo Nesbo est un auteur norvégien, né à Oslo en 1960. Il obtient le prix du meilleur roman policier nordique pour "L'homme Chauve-souris". Les journalistes et experts de la littérature venue du froid le considèrent comme le successeur de Henning Mankell (auteur suédois).

 Aujourd'hui, je m'attarderai sur le thriller "Chasseurs de têtes" que j'ai découvert au Salon du Livres de Paris. J'avoue avoir eu  le désir de découvrir cet auteur par le truchement de cette quatrième de couverture qui ne laissait percevoir aucun lien avec son titre.

 Roger Brown est un chasseur de tête, hors norme. Il est le meilleur dans sa profession et ne se trompe jamais quand il présente un candidat pour un poste à responsabilité. Mais Roger est aussi le meilleur dans les vols de tableau de maître. Il faut dire qu'il est contraint de voler pour subvenir aux besoins financiers de sa femme et limiter le gouffre financier dans lequel il se trouve. Tout fonctionne à merveille, un complice qui désactive les alarmes à distance pendant qu'il s'introduit dans les demeures afin de commettre ses larcins. Roger est un fin limier qui connaît les techniques du FBI pour interroger des suspects. Cette technique le sauvera à plusieurs reprises.

 Un jour, il rencontrera plus fort que lui. Clas est aussi psychologue et manipulateur que lui. Il poussera la femme de Roger à l'empoisonner mais elle empoisonnera le complice de celui-ci. Les meurtres vont se succéder avec frénésie.

 Qui des deux protagonistes sortira vivant de cette histoire?

 Les lieux sont passés aux peignes fins. Les descriptions sont emprunts d'indices.Certaines descriptions frôle l'écoeurement, le lecteur sent les moindres odeurs qui parfument ou étouffent l'histoire.

 Le lecteur devient l'inspecteur en chef de cette enquête. Le lecteur reste dans l'ignorance de cette fin de roman. Quand vous terminez cette lecture, vous avez envie de  relire des passages afin de dénicher tous les indices qui vous aurez échappé.

 J'admets que ma découverte de la littérature norvégienne est un succès. La lecture est agréable et plaisante. Vous pouvez offrir ce thriller pour la fête des pères où le glisser dans votre valise.

 

 Voici quelques citations :

" - La seule raison - et je dis bien : la seule raison - pour laquelle ce tableau vaut son quart de million, c'est la renommée de l'artiste. La rumeur qu'il est bon, la confiance qu'a le marché dans son génie. Car c'est difficile de mettre le doigt sur ce qui est génial, impossible de le savoir à coup sûr. Il en va de même pour les dirigeants, Lander."

" Je voulais être père, j'avais prévu de ne lui dire que ce soir, mais je sus tout à coup que c'était l'instant idéal. Maintenant, ici, sur le lieu du crime, avec Rubens sous le bras et ce bel arbre majestueux devant moi."

" Je faillis lui courir après, mais restai à ma place. Réconforter sa meurtrière, quel sens ça a ?"

" Les âmes nobles et fidèles sont souvent handicapées par leur loyauté envers même les personnes les plus infâmes. Oui, surtout envers les plus infâmes."

" Mais ce n'était pas une haine trouble, au contraire, c'était une haine pure, sincère, presque innocente, et j'imaginai que c'était ainsi que les croisés avaient détesté les auteurs de sacrilèges."

Rendez-vous sur Hellocoton !

CamounJazz 23/06/2011 14:50


J'ai mis du temps à le lire, fatigue oblige, impossible de lire plus de 2 pages par soir !
Et c'est bien dommage... bref, il est fascinant, ce bouquin !

Au début, le chasseur de têtes me faisait un peu penser à Patrick Bates (dans American Psycho), du moins, pour sa manière de cataloguer les gens selon leurs biens, la marque de leur costume etc...
mais rien à voir !
Quand enfin, j'ai pu le lire d'une traite, j'ai été conquise... Qui est le chat, qui est la souris ? J'ai adoré, merci encore :)