Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dernières nouvelles du Sud : Luis Sepùlveda et Daniel Mordzinski

 

 Dernières nouvelles du Sud de Luis Sepúlveda et Daniel Mordzinski

 

 les-livres-0011.jpgAujourd'hui j'avais envie de chaleur et de dépaysement. Luis Sepúlveda et Daniel Mordzinski se sont associés pour emmener le lecteur dans les contrées reculées de la Patagonie et lui faire découvrir la littérature Sud Américaine.

 Comme eux, je me suis armé de mon baluchon et j'ai pris la route qui mène au sud. Luis Sepúlveda prend la plume et Daniel Mordzinski s'arme de son polaroïd et de son matériel pour photographier des instants magiques et des portraits poignants tandis que le lecteur emporte son désir de découvertes.

 A travers des rencontres fortuites, ces deux artistes nous guident dans des paysages lunaires. Chaque étape du livre est une histoire qui raconte la vie qui passe et qui ne reviendra pas. La faute au progrès qui apporte une part de bonheur mais parfois décime des lieux et des peuplades.

 Les personnages, conteurs de l'instant, livrent leur quotidien, leurs joies et leurs peines mais toujours avec une dose d'humilité qui donne au lecteur l'envie de vivre dans une simplicité. Les histoires se développent, se modifient au grès du vent qui souffle sa manière de penser.

 La nature immense accorde aux hommes le désir de communiquer ensemble, de s'aider. Les traditions sont respectées et la tolérance reste la seule chose qu'on ne peut leur spolier. Leurs terres leurs sont arrachées ou achetées à prix d'or par des hommes persuadés de pouvoir tout posséder (surtout un bout de paradis). Ils restent à ces terriens leurs contes et leurs légendes que la patine du temps agrémente de détails supplémentaires.

 Ce voyage défile au rythme des rencontres. Il s'éffectue en avion (vieux coucou), en locomotive (le Patagonia Express) et à cheval. Tous les moyens sont utiles pour rencontrer l'autre.

 

 Les photographies, en noir et blanc, touchent le regard avisé du spectateur. Les rides des personnes âgées renvoient le lecteur à ses propres parents. Les sillons qui marquent les visages sont les sillons que le vent serpente sur la terre sèche. Cette terre se modifie au rythme des saisons. L'hiver austral reste pénible et difficile. Ce qui rend ces êtres encore plus mystérieux.

 

 Vous choisirez la nouvelle qui vous ressemble. Votre désir de traverser ses régions sera exacerbé par cette volonté de communier avec la nature indomptable et les hommes qui la rende attrayante.

 

 Voici des brides de nouvelles du Sud :


" La Patagonie est condamnée à être l'un des espaces les plus purs de la planète. Quand les qualités originelles de l'air ne seront plus qu'un souvenir dans le reste du monde, en Patagonie elles seront encore une réalité de chaque jour et cela lui donne une valeur facile à calculer, car l'argent n'est pas stupide, il est lâche."

 " La steppe patagone invite les humains au silence car la voix puissante du vent raconte toujours d'où il vient et, chargé d'odeurs, dit tout ce qu'il a vu."

 " Dans la vaste pièce aux murs de bois transformée en entrepôt de vieux meubles familiaux, on respirait encore l'odeur d'une salle de cinéma. Il manquait quelques rangées de fauteuils mais la scène, avec les portants sur lesquels l'écran était tendu, invitait à s'asseoir n'importe où en attendant le moment où on éteindrait les lumières pour faire place à la magie du cinéma et entrer dans le monde créé par le génie humain dans sa volonté la plus accomplie et la plus glorieuse de vaincre la tyrannie du temps."

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :