Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des chrétiens et des Maures : Daniel Pennac

 Y a quelqu'un qui m'a dit de lire

 

 Des chrétiens et des Maures de Daniel Pennac

 

 les-livres-0004.jpgUn enfant, le Petit, décide d'entamer une grève de la faim pour retrouver son père. Cet enfant est atteint de "bartlebisme", il "préférerais son papa". Benjamin Malaussène, son frère aîné, veut lui venir en aide et se confie à Loussa, un ami amoureux de littérature. Benjamin et Loussa vont se tourner vers la littérature pour découvrir la véritable identité de ce géniteur inconnu.

 

 Déstabilisant est un adjectif qui qualifie avec justesse ce roman. Le lecteur pénètre dans l'appartement exigu d'une famille atypique; la famille est composée d'une mère et de nombreux enfants nés de pères différents et absents. Le drame se concrétise quand un enfant désire connaître son père invisible. Daniel Pennac promène son lecteur dans une histoire de bons sentiments où cette famille sauve un shérif d'une mort certaine.

 Ce roman contient deux romans : l'histoire de ce sauvetage miraculeux qui donne naissance au Petit et cette même histoire qui est un roman écrit par Isaac Sidel. La coïncidence est subtile et étrange : ce fameux shérif est aussi Isaac Sidel qui a traversé la vie de cette famille.

 Daniel Pennac pose la question de la place du réel et de la fiction dans notre vie quotidienne. Ces deux entités peuvent-être dissociées ou liées de manière sensorielle. Quand le lecteur dévore un roman, n'entre-t-il pas dans une autre réalité ? Cette réalité éphémère disparaît quand le lecteur pose son livre; il entre dans une autre réalité celle de sa propre existence.

 Daniel Pennac déstabilise son lecteur en utilisant un titre qui prête à interprétation. Les chrétiens et les maures peut signifier les chrétiens et les arabes. La déduction donnerait à penser que ce roman est aussi un roman sur la tolérance car la famille est constituée de multiples ethnies et le quartier de Belleville est peuplé de nombreuses races qui s'aident dans les moments difficiles. C'est un monde solidaire que dépeint cet auteur amoureux de la littérature. La littérature est présente dans les quartiers. C'est une note positive que souligne Daniel Pennac. La culture multi-raciale est présente et permet de connaître et de respecter les personnes différentes.

 Daniel Pennac accorde à son lecteur un très bel hommage à la littérature et lui donne une place légitime dans tous les milieux sociaux.

 Ce roman doit être lu par des adolescents afin de les faire réagir à la fois sur le respect des autres et à la fois sur les joies de lire.

 

 Voici quelques citations tirées du roman:

 " Et, tant que j'y étais, j'ajoutai que je n'étais pas moi-même atteint de bovarysme, que je savais parfaitement faire le départ entre ce qui relevait de la littérature et ce qui ressortissait à la pathologie, que Bartleby, en l'occurrence, ne jouait ici que le rôle d'une métaphore, mais lumineuse comme une fusée de détresse."

 " Pour faire bref, je me suis vu avec une mère en deuil, une soeur mourant d'amour, à quoi on se proposait tout simplement d'ajouterun inconnu agonisant et détenteur d'une vérité convoitée par les pires tueurs de la capitale."

 " - Maintenant, tu peux me foutre à la porte si tu veux, mais les faits sont les faits : le juif américain que ta mère a ressuscité, le père de ton petit frère aux lunettes roses, est le personnage principal de ces quatre romans. Je te les laisse. Ils sont à toi. Cadeau. Une belle lecture au demeurant, tu verras...magnifique."


Rendez-vous sur Hellocoton !

Céline☼ 20/04/2012 12:00

Je suis une fan absolue de la série des "Malaussène" de Daniel Pennac, que j'ai lu il y a quelques années déjà.
Sans aller jusqu'à faire des analyses littéraires et sociologiques, ces livres sont tout simplement un pur régal de lecture. Les personnages sont tous truculents et les histoires sont toujours très
bien ficelées.
De purs bonheurs de divertissement !