Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'évangile des assassins : Adam Blake

 030La recherche de la vérité sur la naissance des religions peut mener à une mort certaine. Des scientifiques en paléographie ont tenté l'expérience et meurent de manière étrange. Leur décès soudain est maquillé en accident. Heather Kennedy, une femme flic mise au placard suite à une affaire délicate, est envoyée sur le meurtre non-élucidé d'un scientifique. L'enquête s'avère ardue.

 En parallèle, Tillman, un ancien para., recherche sa femme et ses trois enfants disparus depuis treize ans.

 Vous conviendrez qu'aucun lien relie ces deux affaires et bien si, Tillman et Kennedy vont devoir échanger leurs informations car leurs recherches convergent vers un seul suspect : Michael Brand.

 Leurs investigations seraient si simples si la religion ne mettait pas son grain de sel et ne révélait pas des secrets insoupçonnés.

 Attention !Êtes-vous prêt à connaître le secret des dieux ?

 

 Adam Blake, pseudonyme de Mike Carey, connu pour être un des auteurs principaux des séries de bande dessinée : X-Men et Fantastic Four, emmène son lecteur dans une enquête policière saupoudrée de fantastique.

 

  L'intrigue est bien ficelée malgré un léger ressenti de longueur, surtout dans la première moitié du roman. Il est évident qu'une enquête n'est pas constituée que d'arrestations, d'actions. Il y a des temps morts liés aux recherches basiques. Il faut planter le décor sans dévoiler le dénouement. Les scènes d'action vous évoqueront des films de James Bond, mais le lecteur ne doit pas perdre de vue qu'un des héros est un ancien militaire surentraîné.

 Passez les premiers chapitres et vous ne pourrez refermer ce livre avant de connaître la vérité sur la mort du Christ. Je vous conseille d'accepter que vos croyances, si vous en avez, soient un peu ébranlées par ces révélations.

 

 Voici quelques citations tirées du roman :

 

 " Je me suis retenu de te tuer parce que je voulais être sûr et certain qu'il était nécessaire que je te tue : qu'il n'y avait aucune possibilité que mon jugement soit altéré. ce n'était pas de la lâcheté mais des scrupules. Je n'en suis pas diminué."

 " Si c'était une erreur légitime, alors la vérité devrait suffire. Si c'était une bavure, alors la vérité doit être révélée et un flic doit perdre le permis de port d'armes qu'il n'aurait jamais dû avoir en premier lieu."

 "- Oh, nom de Dieu, Sergent ! Tout le monde tue pour des mots ! Pour quoi d'autre tuerait-on ? L'argent ? L'argent, ce sont les mots d'un gouvernement qui vous dit qu'il va vous donner de l'or. Les lois sont des mots prononcés par des juges qui disent qui peut vivre libre et qui ne peut pas. Les Bibles... Les Bibles sont les mots de Dieu qui disent : faites toutes les choses vraiment horribles que vous voulez faire, et vous serez pardonné de toute façon. On en revient toujours aux mots. Et dans tous les cas, les gens qui tuent pour ces mots pensent qu'ils leur appartiennent."

 

Rendez-vous sur Hellocoton !