Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'homme du Net (suite )

 Le couple ne ferma pas l'oeil de la nuit. Ils avaient repassé le film des évènements et ne trouvaient aucune explication à cette énigme. Ils attendaient beaucoup de leur entrevue avec le policier avec qui ils avaient rendez-vous. Mais celui-ci les avait déjà prévenu que ces histoires là n'étaient pas souvent élucidées. C'est donc dans une demie-somnolence qu'ils se levèrent à la sonnerie du réveil. Après s'être préparés, ils prévinrent leurs directeurs de leur absence pour la journée pour raison personnelle.

 Claude et Mathilde prirent leur voiture en direction du commissariat. Ils croisèrent en chemin la même voiture qu'ils avaient rencontré lors de leur pique-nique. Mais ils ne la remarquèrent absolument pas car ils étaient concentrés sur leur futur entretien. Ils ne constatèrent même pas que le chauffeur avait fait demi-tour et les suivait de suffisamment loin pour ne pas être vu. Ils se garèrent sur le bas côté, à quelques mètres des bureaux de la police. L'autre voiture continua sa route, prit une rue adjacente et se stoppa à son tour. L'homme sortit de son véhicule et se posta à l'angle de la rue. Il observa, avec nervosité, le couple pénétrer dans le bâtiment. Il avait les mains moites, il contenait sa respiration mais son regard était assiégié par la haine.

 Claude et Mathilde racontèrent à un homme assermenté les détails de cette histoire. Il tapa la main courante en les rassurant. La police ferait des rondes autour de leur maison. Ils avaient l'habitude de cette sorte d'affaire, des plaisantins de mauvais goût qui s'amusaient avec les nerfs des gens et qui laissaient tomber leur proie quand ils en avaient assez. Ils firent la liste des jeunes du quartier, des nouveaux résidants et des personnes susceptibles de leur nuire. La liste fut brève car ils n'avaient pas franchement d'ennemi. Le policier leur fit remarquer que parfois devenir connu dans son village pouvait créer des jalousies qu'on ne soupçonnerait pas. Le couple était confiant et calme, la police allait régler ce souci qui devenait majeur. Ils reprirent, soulagés, le chemin de la maison...


Rendez-vous sur Hellocoton !