Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Pomme : Pierre Gamarra

  pomme

 Le soleil signifiant sa présence, une fable mettant à l'honneur des fruits de saison, gorgés de fraîcheur, me semblait une nécessité.

 Pierre Gamarra rejoint dans ses écritures, les fables de La Fontaine, qui ont rythmé nos années de primaire. Il sera tout à votre honneur d'octroyer une morale à celle-ci.

 Le lecteur imagine ce fruit défendu comme un rubis qui dégustera avec la plus grande avidité. Cependant, un ver, plus futé, niche déjà dans cette promesse gustative. Il note, aussi toute la liste des fruits colorés qui font saliver les papilles.

 Ce poème tant visuel que rythmé apporte une image concrète de ce fruit merveilleux. Le lecteur s'en approprie les teneurs sucrées et rafraichissantes.

 Faites voyager vos sens.

 Pierre Gamarra est un romancier, journaliste et poète très engagé qui collabore dans de nombreuses revues et devient le président  de "la revue littéraire Europe". Il s'attache à écrire pour un jeune public et insiste sur des thèmes assimilables par celui-ci. Ses écrits apparaissent dans de nombreux manuels scolaires pour le plus grand bonheur des élèves qui s'approprient ses rimes de manière enthousiaste.

 

Une pomme rubiconde

se pavanait, proclamant

qu'elle était le plus beau de tous les fruits du monde,

le plus tendre, le plus charmant,

le plus sucré, le plus suave.

Ni la mangue, ni l'agave,

le melon délicieux,

ni l'ananas, ni l'orange,

aucun des fruits que l'on mange

sous l'un ou l'autre des cieux,

ni la rouge sapotille,

la fraise, ni la myrtille

n'avait sa chair exquise et sa vive couleur.

On ne pourrait jamais lui trouver une soeur.

La brise répandait alentour son arôme

et sa pourpre éclatait sur le feuillage vert.

 

"Oui, c'est vrai, c'est bien vrai!" dit un  tout petit vers

blotti dans le creux de la pomme.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lucie 15/04/2016 16:17

Ce n'est pas un éloge que fait Pierre Gamarra de ce fruit. C'est elle qui vente ses mérites, c'est du discours indirect. Bien au contraire, Pierre Gamarra se moque de cette pomme très prétentieuse et fait ici une critique de la vanité humaine par l'intermédiaire de cette pomme personnifiée. Et donc ce poème es loin d'être l'éloge d'un "fruit merveilleux". On a plus envie de se moquer d'elle que de s'"approprier ses teneurs sucrées et rafraîchissantes". Vous n'avez pas compris le poème.

laisha 16/10/2015 09:01

c nul

Brahim 29/06/2015 17:48

longue tres mais topo

adam 29/11/2014 10:54

c cool

chouchou 21/04/2015 10:20

moi je l'apprend
elle est dur

rakibaty 10/03/2015 07:37

J'aime pas les poésie s

proute 18/09/2014 20:15

maman

mathys 25/11/2015 20:57

c est nul la pomme