Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Reine des lectrices : Alan Bennett

 Y a quelqu'un qui m'a dit de lire :

 

 La Reine des lectrices de Alan Bennett

 

 livre août 033La Reine Elizabeth découvre la littérature par l'intermédiaire d'un commis de cuisine. La reine deviendra une lectrice assidue. Ce qui aura le don d'incommoder son entourage. Cette passion dévorante ouvrira l'esprit de Sa Majesté.

 A la fin de l'ouvrage, ces rencontres littéraires la conduiront vers l'écriture.

 Alan Bennett se joue du protocole anglais. Il devient sarcastique quant au niveau culturel des sujets de la reine. (le premier ministre n'a pas lu Proust.)

 Cet auteur site de nombreux écrivains contemporains, anglais, dés le début du roman pour s'attarder sur d'autres plus classiques. Il met un point d'honneur à définir le pouvoir subversif de la lecture sur l'être humain.

 

Voici quelques citations tirées du roman :

 

" - Oh, jusqu'au bout. Une fois que je commence un livre, je le termine. C'est ainsi qu'on était élevé jadis : qu'il s'agisse des livres, des tartines beurrées ou de la purée de pommes de terre, il fallait toujours finir ce qu'il y avait dans son assiette. Ma philosophie n'a jamais varié sur ce point."

" Elle découvrait également que chaque livre l'entraînait vers d'autres livres, que les portes ne cessaient de s'ouvrir, quels que soient les chemins empruntés, et que les journées n'étaient pas assez longues pour lire autant qu'elle l'aurait voulu."

" Lire n'est pas un crime en soi, Madame."

" On cherche dans un livre la confirmation de ses propres convictions. Chaque livre, à tout prendre, porte en lui un autre livre."

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Anne(De poche en poche) 10/08/2011 14:28


Je pense qu'il faut effectivement lire ce livre surtout qu'il se lit facilement et rapidement. Et c'est ce que j'ai fait mais je n'ai pas été totalement convaincu. Une première partie intéressante
et une fin un peu plus décevante. De plus, je n'ai pas accroché à l'humour anglais. Mais ne te fies pas à mon jugement car en très grande majorité, les blogueuses ont aimé ce livre.