Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Koala tueur et autres histoires du bush : Kenneth Cook

 les-livres-0025.jpgLe bush est une région d'Australie infestée d'animaux dangereux. Kenneth Cook raconte des histoires ahurissantes d'attaques de reptiles. Son narrateur reste souvent un témoin de scènes inattendues et incompréhensives. Il assiste à la copulation d'un crocodile qui se retourne contre eux. La violence des ébats le choque et le terrorise. Le scientifique qui l'accompagne est subjugué par la majesté de l'animal et prend des risques stupides.

 Dans une autre histoire, le narrateur participe à la capture des koalas pour les sauver. Il risque sa vie pour attraper un animal qu'il déteste.

 Je ne vous dévoile pas toutes les nouvelles qui unissent l'homme à l'animal.

 

 Kenneth Cook plante le décor, sous une chaleur humide et accablante. Il déploie toutes les relations perfides liants l'homme à l'animal sauvage. Il critique les idées préconçues que l'homme se ferait de l'animal au sens général (même le plus civilisé d'entre eux). L'auteur balaie les idées fausses liées à l'apparence. Une grand-mère peut sortir un "king brown", à l'aide de sa canne. Un aborigène, prenant un air benêt, manipule des blancs étrangers en leur vendant des fausses pépites d'or.

 Kenneth Cook met en garde son lecteur contre des animaux qui semblent inoffensifs. Le koala reste un animal sauvage et pas une jolie peluche. Méfiez-vous des apparences, elles peuvent vous être fatales !

 

 Des bribes de nouvelles :

 

 "Je finis par comprendre qu'il n'y avait aucun intérêt à ce que je garde moi-même la tête sous l'eau. C'est évident, me direz-vous en me trouvant un peu long à la détente, mais je parie que vous ne vous êtes jamais personnellement trouvé submergé dans une mare du bush entre les griffes d'un koala furieux et que vous êtes donc mal placé pour juger des difficultés à réfléchir intelligemment dans ce genre de circonstances."

 

 "-Bulbul vient de lui vendre un morceau d'acier plaqué or, dit Jim.

  - Quoi?

  - C'est son racket. Il fabrique des pépites en acier qu'il trempe dans de l'or. Mais il ne peut que vendre aux étrangers. Nous, on le connaît tous."

 

 "Agilement, la petite vieille prit alors sa canne à l'envers, glissa la crosse sous le ventre du serpent, la souleva, traversa le bar d'un pas décidé, franchit le seuil et disparut dans le soleil.

  Par le carreau cassé, nous l'observâmes traverser la route et déposer le serpent - très soulagé, sans nul doute - dans un terrain vague."

 

Rendez-vous sur Hellocoton !