Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marie chez les nudistes # 14

 Je me tourne pour observer les nouveaux arrivants. Le premier a le look d'un surfeur , plutôt Brice de Nice que Kelly Slater. Brandon, et oui cela ne s'invente pas, n'a jamais dépassé le bord du rivage. Question bronzage, aucun problème c'est un bronzage intégral. Le brushing est impeccable, le blond immaculé. Ses yeux sont d'un bleu azur en référence au bleu de l'océan. Aucun risque que je m'y noie. Il n'arriverait même pas à noyer mon pastis.

 Le deuxième est son opposé. Il est brun , la coupe courte, le biceps aux aguets. Sa peau est mat et j'hallucine : il s'est badigeonné d'une lotion huileuse qui fait ressortir à la fois son teint et ses muscles. Monsieur je me la raconte, s'assoit avec désinvolture et commande avec non-chalance. Il se croit dans quel film ?! Coupé il n'y a rien à voir. "Coupé" je souris intérieurement. Il se présente comme un roi à son sujet. Il se nomme Balthazar et là je suis prise d'un fou rire incontrôlé.(Balthazar = roi mage). La tablée, d'abord étonnée, me suit dans mon hilarité.

 Après quelques minutes confuses, j'arrive enfin à me calmer, à m'excuser et me présenter. Il lève son verre pour me souhaiter la bienvenue.

 Les discussions vont bon train. Le repas est très vite englouti et les verres se vident aussi vite qu'ils se remplissent. Je sympathise avec des personnes de tous bords et d'horizons différents. L'absence de vêtement ôte bien des barrières. La fête continue avec l'interprétation de chansons en karaoké. Les rires s'enchaînent.

 L'animateur approche de notre groupe qui est bien excité pour proposer aux femmes de participer demain soir à la traditionnelle élection de Miss Camping. Je refuse de m'inscrire, mais tout le groupe me pousse et mon nom allonge cette liste. On sera une bonne quinzaine.

 Mes aprioris sur les deux play-boys se sont envolés et je les trouve fort sympathique. Comme quoi, il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis.

 La soirée s'achève agréablement. Une fois, dans ma tanière, je cogite sur un échappatoire pour éviter de me trémousser en public. Je ne cesse de tourner dans mes draps à la recherche du sommeil.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !