Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marie chez les nudistes #17

 Bon, une seule solution pour effacer cette mauvaise journée : prendre une douche avec énormément de mousse. Je rassemble mes affaires que j'avais emportées pour le pique-nique, jette ma serviette dans mon sac de linges sales, range les bouteilles qui restent dans le placard.

 Je passe devant le petit miroir de la salle de bain et constate que mon visage est rouge. Je sens que je cuis à l'intérieur. Je frisonne. Je glisse sous le jet d'eau tiède afin d'obtenir un compromis entre mon four crânien et mon corps congelé. La réaction est assez vive, je grelotte de plus belle. Je m'essuie rapidement, cherche en vain la biafine, crème bienfaitrice pour les "grands brûlés". Malheureusement, le tube est aux abonnés absents. Je fouille dans ma trousse de toilette puis dans ma trousse de secours, mène des investigations dans ma valise. Je fais chou blanc.

 Il faut que j'hydrate ma peau de toute urgence sinon je vais créer un nouvel épisode de Grey's Anatomy. Et avec la chance que j'ai aujourd'hui, ce n'est pas le docteur Alex Karev qui m'accueillera pour me soigner mais plutôt Frankenstein (un personnage qui demande juste à être connu).

 Avant d'atteindre les extrêmes, je vais aller à la supérette. Le gérant doit bien vendre la panoplie du campeur niais. Ce colis comprend les accessoires utiles : la crème solaire (à utiliser toutes les deux heures), l'aspirine (peut servir dans deux cas : une  insolation ou un lendemain de fête difficile) et enfin de la biafine (pour les lendemains de fête difficile avec oubli de la crème solaire sous 35°C.). En bref, les bases de vacances réussies tout nu et tout bronzé.

 Ratée, ma petite dame (pour ne pas dire ma grosse dame; là c'est moi qui est le privilège de ces petits surnoms) vous êtes dans un magasin de villégiature pas à la pharmacie du coin. Bravo la buse !

 J'ai encore une corde à mon arc. Je me dirige vers les tentes de Séverine qui constate avec sévérité l'état de ma peau. Elle connaît un remède miracle qui va calmer ma cuisson. Je la vois partir sous une autre tente et revenir avec un saladier rempli de tomates bien mûres. Elle les coupe en rondelles, m'allonge sur un transat et pose avec délicatesse les rondelles sur mon visage. Cela me soulage.

 J'entends une personne à côté de moi qui glousse et murmure "ce serait bien qu'une fois de temps en temps quelqu'un pense à mettre des assiettes pour manger !". Un autre rétorque :"Séverine, si tu avais besoin d'un saladier pour les tomates, tu aurais pu me demander. Ce n'est pas gentil de prendre ta copine pour une marmite!" Séverine leur demande d'aller jouer ailleurs. Les rires s'éloignent. Après quelques minutes de silence, on rit à gorges déployées. J'ignorai que je savais rire de moi. Je me repose et veille à ne pas m'endormir. J'ôte enfin la mixture de mon visage. Je suis étonnée de l'efficacité de ce remède de grand-mère. Je passe ensuite de la crème à l'aloé véra. Je me sens beaucoup mieux.

 Séverine me propose de rester pour boire un verre. Je décline l'offre. J'ai besoin de me retrouver seule pour faire un peu le point et surtout éviter les quolibets.....

Rendez-vous sur Hellocoton !

mimi 23/02/2012 11:56

Astuce que je ne connaissais pas pour les coups de soleil!

toujoursalapage 26/02/2012 11:05



Ravie de te donner cette astuce que je n'ai pas eu à utiliser