Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marie chez les nudistes # 5

 J'entre dans la cabine qui ressemble à s'y méprendre à celle d'une piscine municipale. Cela me console un peu. J'hésite encore, tergiverse et enfin me secoue le popotin. (Non, je ne fais pas couin-couin !). J'ôte enfin ma tenue de camouflage. Je remercie intérieurement les installateurs de cette cabine de ne pas avoir mi de miroir. Dans mon cas, cela aurait été fatal et je serai rentrée illico chez moi.

 Mes affaires correctement rangées dans ma valise, je m'apprête à sortir. M'apercevant que j'avais oublié de remettre mes lunettes, je les mets immédiatement. Encore un grand bol d'air et j'ouvre la porte située de l'autre côté. Sur cette porte est placardé en énorme "sortir nu". Ils auraient pu être plus délicats, ils auraient pu écrire "direction du camp". Après tout, il y a encore des âmes sensibles dans ce bas monde.

 Mes mains tremblantes se saisissent de ma valise. Avec celle-ci je couvre mon anatomie. Certes, je ne peux pas couvrir mes seins tombants et en même temps sauvegarder mon sexe. Dur dilemme, mais j'ai paré au plus pressé.

 Le réceptionniste me contemple et m'invite à remplir les papiers liés à la location du bungalow. Je fais glisser la valise sur le sol, me colle au comptoir. Je saisis le stylo afin de remplir tous les formulaires. Je prends mon temps, relis si je ne me suis pas trompée. On ne sait jamais, une erreur dans le nom de mon adresse pourrait engendrer un drame. L'homme s'impatiente, il a sûrement autre chose à faire que de regarder une illuminée.

 Je sens un courant d'air caresser mes fesses fraîchement découvertes. Je me retourne et constate qu'une femme est entrée. Elle nous sourit et nous salue. Je réponds à ses salutations, sans remarquer que je me suis complètement retournée. Prise de panique, je fais volte-face. Je redonne rapidement les documents. Le réceptionniste me fait patienter dans le but de répondre aux requêtes de ma comparse. Elle désirait simplement des jetons pour se rendre au hammam. Elle quitte l'accueil me souhaitant un bon séjour.

 Nous sortons à notre tour. Je maintiens ma valise contre mon corps. Je constate avoir l'air ridicule mais je n'y peux absolument rien. Nous nous dirigeons vers une voiture de golf garée à l'ombre d'un sapin. Heureusement que le conducteur avait pensé à la mettre à l'ombre. Imaginez cette voiturette garée sous un soleil de plomb, les passagers s'assoient doucement sur le siège en plastique imitation cuir et sautent au plafond, le fessier cuit à point. Dans un camp de tout nu, il faut penser à ce genre de détail.

 Rodolphe (maintenant je connais son prénom, il m'en a informé car malheureusement il n'a pas de place pour accrocher son badge)  tente de prendre ma valise. Je suis un peu réticente, tire de mon côté, lui du sien. M'apercevant du comique de la situation, je cède mais garde mon sac à main à porter de sexe.....

Rendez-vous sur Hellocoton !

Paumadou 01/10/2011 17:11


"Je garde mon sac à main à portée de sexe" XD (dis, j'espère qu'elle a mis des trucs sympas dans son sac à main, ;) )


Mayo-Nèze 01/10/2011 11:54


trop bon ! la suite....please!