Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelqu'un d'autre: Tonino Benacquista

  Il existe des paris dont les protagonistes ne sortent pas indemnes.


 les-livres-0034.jpgDeux inconnus se rencontrent durant une partie de tennis. La lutte est acharnée pour gagner. Après ce duel, les deux hommes entrent dans un bar et scellent un pari fou,; celui de changer de vie en trois ans.

 Thierry Blin, un artisan encadreur, disparaît dans tous les sens du terme. Il se crée une nouvelle identité et fuit sa vie passée qui ne lui correspond plus. Nicolas Gredzinski, un employé d'une multinationale, vit avec ses angoisses et regarde les autres vivre. Sa rencontre avec l'alcool va chasser toutes ses inhibitions et transformer cet homme faible en véritable combattant.

 Mais aux jeux de "changer de vie" ces deux hommes ont perdu une partie d'eux-même.

 

 Tonino Benacquista revient sur les désirs profonds de modifier son existence, d'être un autre. Qui n'a jamais voulu gommer un trait de sa personnalité, réaliser un rêve fou sans jamais franchir le pas. Tonino Benacquista le franchit avec deux personnages emblématiques.

 L'idée d'utiliser deux hommes anonymes, pris dans les souches de la société, accorde un crédit supplémentaire à cette métamorphose. Blin est un individu vivant paisiblement dans son quartier, avec une femme charmante. Sa vie est rodée comme du papier à musique. Pas de grains de sable pour enrayer cette existence paisible. Cependant cette tranquillité tue doucement cet homme qui désirait être détective. Un lointain désir d'être maître de sa vie le taraude mais comment réaliser cette métamorphose? En tuant Thierry Blin et en renaissant sous le pseudonyme de Paul Vermeiren. Le nom d'emprunt n'est pas assez puissant dans cette transformation, il va subir de nombreuses opérations chirurgicales pour réduire au silence son faciès. Les filatures s'enchaînent, les contrats se multiplient mais le poids du passé d'un homme disparu peut resurgir à tout moment.

 Quant à Nicolas Gredzinski, personnage introverti, reclus dans ses angoisses de mort imminente vit dans une illusion de vie. Il vit les mêmes rituels chaque jour qui passe. C'est un invisible de la vie qui côtoie quelques collègues à l'apéro sans jamais piper mot. Ses angoisses vont être taries par l'absorption d'alcool en abondance. Il découvre ses breuvages qui tétanisent ses peurs. Il devient un Pygmalion, se découvre tes talents d'inventeur. Mais l'alcool a ses revers et la descente aux enfers est semée d'embûche.

 De ce pari d'ivrogne, qui en sortira vainqueur?

 

 La technique d'apposition des deux antihéros prouve aux lecteurs que changer peut avoir des répercussions insoupçonnées. Le lecteur perçoit tous les méandres d'une vie humaine, ses espoirs mais aussi ses déceptions. Le lecteur s'accroche à ses personnages comme des bouées de sauvetage de l'existence. Les personnages lambda peuvent aisément correspondre à un collègue, un ami ou un parent.

 La lecture de ce roman fixe les limites à la perte d'identité. Elle souligne le fait que le passé est un  élément de la mémoire difficile à perdre. Dans la quête de se trouver, les deux hommes perdent une partie de leur identité, en bien ou en mal.

 Souffrir dans un corps trop étriqué, signifie-t-il, pour autant ,de tout détruire pour se reconstruire?

 

 Voici quelques citations tirées du roman:

 "Mais pourquoi diable n'aurait-i qu'une seule gueule dans toute cette chienne de vie? On devait pouvoir en changer comme on rompt un mariage qu'on pensait éternel."

 "-Quelle chance vous avez de commencer si tard ! Vous avez un foie de bébé, un estomac à toute épreuve, un système cardio-vasculaire qui ne vous lâchera pas avant longtemps. si j'étais vous, je ferais un tour du monde des tords-boyaux, ils produisent tous des effets différents et ne vous mènent pas forcément où vous voulez. Je vous sens une âme d'aventurier."

 "-Je pensis bien avoir gagné ce pari, dit-il. J'ai dupé tout mon monde, mais si mon masque tombe devant un inconnu !"


Rendez-vous sur Hellocoton !

fersenette 08/02/2013 11:25

Certainement son meilleur roman, ... avec les Malavita

missbouquinaix 04/02/2013 11:59

Mhhh moi qui adore Benacquista, celui-ci m'intrigue vraiment, merci pour me l'avoir signalé !

Bel article !

toujoursalapage 04/02/2013 20:24



Merci. Je découvre cet auteur et je suis persuadée que ce n'est pas le dernier roman que je lirai de lui.