Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'homme du Net (suite)

 Après le copieux repas, ils s'embrassèrent et se quittèrent car chacun devait retourner travailler. Mathilde activa son pas car elle avait légèrement débordé sur son horaire de déjeuner. Il n'était pourtant pas nécessaire qu'elle se presse car elle avait suffisamment d'heure à récupérer, mais cela était dans sa nature.
 La première chose qu'elle fit, c'était de se rendre au bureau de sa collègue qui portait le même nom qu'elle, afin de réparer sa bévue. Ce fut peine perdue, la secrétaire affirma qu'elle avait reçu des mains de son amoureux, son bouquet. Mathilde lui montra le billet doux afin que celle-ci certifia ne pas reconnaître l'écriture d'un de ses ex-prétendants. Les deux décidèrent que ce cadeau ne leur était donc pas destiné. Mathilde jeta les fleurs dans une poubelle. L'après-midi continua pour s'achever sans soucis à dix-sept heures. Chaque collègue se salua et reprit sa voiture.

 Mathilde arriva chez elle en premier, déposa comme à son habitude ses clefs dans le vide poche, ôta ses talons qui lui lasseraient les pieds et s'affala sur le canapé. Claude rentra quelques minutes plus tard et se dirigea vers le bar afin de se servir un verre. Il héla sa femme en lui disant qu'elle avait, tout compte, fait ramené le bouquet à la maison. Mathilde se leva d'un bond et rejoignit son mari. Elle lui affirma qu'avec sa collègue, elles avaient jeté les fleurs car elles ne leurs appartenaient pas. Elle ne comprenait pas comment ces fleurs étaient arrivées dans leur cuisine. Ils se regardèrent, paniqués. Quelqu'un s'était introduit chez eux ,en leur absence, pour déposer ce présent. Mathilde réfléchit et confirma qu'elle avait bien fermé la porte. Claude saisit le mot et le lut à haute voix. Il était identique au premier reçu. Leurs regards passaient du bouquet, à la porte, aux fenêtres. Ils firent le tour de la maison, toutes les fenêtres et portes étaient fermées. La maison était identique à ce matin.

 La sonnette retentit, Mathilde était pétrifiée, Claude saisit un couteau dans la cuisine, se dirigea vers la porte et ouvrit doucement, cachant son arme derrière son dos. Il s'agissait d'Yvonne, la voisine. Elle s'était permise d'ouvrir au livreur afin qu'il puisse déposer les fleurs. Claude et Mathilde se décrispèrent un peu. Ils se souvenaient avoir donné un jeu de clés à Yvonne pour qu'elle puisse arroser les plantes en leur absence. Ils la remercièrent et refermèrent la porte.

 Un sentiment d'inquiétude restait persistant. Claude commença un interrogatoire digne d'un inspecteur de police....

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Mariage princier

 038Aujourd'hui, vous n'aurez pas d'article littéraire pour cause de mariage princier.

 Pour celles et ceux qui vivraient dans une grotte au bout du monde, aujourd'hui nous suivons la cérémonie du mariage de Kate et William au coeur de Londres. Les paris vont bon train sur le déroulement de cette cérémonie.

 Alapage souhaite tous ses voeux de bonheur au couple le plus médiatique du monde. La princesse est superbe et gracieuse, le prince arbore le plus beau sourire.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Le Dicton de Léon

 Il n'est pas loin le néant, quand il nous reste la solitude comme seul parent.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Les zeugmes au plat : Sébastien Bailly

 Y a quelqu'un qui m'a dit de lire :

 

 Les Zeugmes au plat de Sébastien Bailly

 

 livre 023Que les plus Lettrés d'entre vous me pardonnent d'aborder une forme littéraire longtemps oubliée. Je m'associe à Sebastien Bailly afin de remettre au goût du jour le Zeugme. Il nous en donne une parfaite définition empruntée à un maître dans le domaine : Pierre Desproges, dans son "Dictionnaire du superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis"

 " Zeugma n.m. Procédé qui consiste à rattacher grammaticalement plusieurs noms à un adjectif ou à un verbe qui, logiquement, ne se rapporte qu'à l'un des noms."

 Sébastien Bailly nous apprend, avec délicatesse et tournure de phrase, que nous manipulons avec aisance cette forme littéraire. Le lecteur a commencé, très jeune, avec Yves Duteil, en reprenant la chanson "Le Petit pont de bois" ou durant ses jolies colonies de vacances où il fredonnait "Elle descend de la montagne à cheval, ohé!"

 Sebastien Bailly développe son argumentaire en disséquant les textes des grands écrivains dont les détracteurs caractérisaient cette tournure littéraire de faute de grammaire ou syntaxique.

 Il argumente en constatant que les journalistes contemporains utilisent cette syntaxe pour donner un ressort à leur créativité.

 Il nous démontre de manière "mathématique" le mécanisme de création d'un zeugme. Le cours est attrayant et truffé d'exercices. N'hésitez pas, c'est très ludique !

 Le zeugme a une fonction poétique et une fonction comique.

 Bon voyage avec de jolis mots.

 

 Voici quelques zeugmes :

 

 " Mieux vaut s'enfoncer dans la nuit qu'un clou dans la fesse gauche." : Alphonse Allais

 " Après avoir sauté sa belle-soeur et le repas du midi, le Petit Prince reprit enfin ses esprits et une banane": Pierre Desproges

 " J'ai dîné hier avec une femme et un boeuf à la mode" : Jean Louis Auguste Commerson

 " Les Bleus gagnent avec Zidane et la manière" : Libération 2005

 " Mieux vaut sortir sa fiancée que de prison."

 " Le philosophe tirait de ses connaissances des textes érudits et le diable par la queue."

 " Les armes du matin sont belles, et la mer

   les murs s'éveillaient et le sable." : Saint-John Perse

 " Pourquoi ne faites-vous pas un saut en haut, chez moi ? J'ai des verres en papier et l'après-midi libre." : Umberto Eco

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Les déferlantes : Claudie Gallay

Y a quelqu'un qui m'a dit de lire

 

Les déferlantes de Claudie Gallay

 

livre 016La narratrice compte chaque jour les oiseaux migrateurs dans une ville : La Hague. Mais ce qui intrigue cette narratrice est un homme portant un lourd secret. Cette ville est condamnée à subir les malheurs liés à la mer. Le thème de la mer est constamment au coeur de cette oeuvre. Elle marque les esprits, les rend fou. La Hague souffre et pleure ses morts. Ses vivants se murent dans le silence. Chaque personnage porte en lui de trop lourds secrets que Lambert (orphelin d'un naufrage) vient réveiller.

 Claudie Gallay parsème tout au long du livre des bribes de vie et de mort. La violence de la mer imprègne les esprits, torturent les vivants. Elle culpabilise les coupables. Le lecteur découvre aussi le secret que porte la narratrice, cette tristesse qui l'accompagne dans la lande.

 J'ai apprécié les descriptions de la violence de la mer durant les tempêtes, les éléments qui se déchaînent face à l'homme qui reste impuissant face au pouvoir de la nature.

 J'avoue que ce roman m'a plu malgré certaines longueurs. Si vous avez le nez fin vous trouverez assez rapidement le grand secret ! Je ne vous mettrai pas sur la piste. J'aime laisser planer le mystère.

 

 Voici quelques citations tirées du roman:

 

" Les vents qui soufflent les jours de tempête sont comme des tourbillons de damnés. On dit qu'ils sont des âmes mauvaises qui s'engouffrent à l'intérieur des maisons pour y prendre ce qu'on leur doit. On, c'est-à-dire ceux qui restent, les vivants."

" Ça m'arrivait de gueuler sur les falaises. J'ai gueulé après toi, après la vie. Tu étais trop présent. Il fallait que le chagrin s'éloigne."

" - Quand on ne se questionne plus, on meurt..."

" Comprendre quoi ? Qu'un jour on se réveille et qu'on ne pleure plus ? Combien de nuits j'ai passées, les dents dans l'oreiller, je voulais retrouver les larmes, la douleur, je voulais continuer à geindre. Je préférais ça. J'ai eu envie de mourir, après, quand la douleur m'a envahi le corps, j'étais devenue un manque, un amas de nuits blanches, voilà ce que j'étais, un estomac qui se vomit, j'ai cru en crever, mais quand la douleur s'est estompée, j'ai connu autre chose. Et c'était pas mieux. C'était le vide."

" - La mort vous fait-elle peur ?

  - Pas la mort...Mais l'idée de vieillir...Devenir laide et sale et de ne plus pouvoir marcher toute seule, ça,oui, ça me fait peur."

'" Le silence est retombé sur le Désert, l'enfouissant dans ses secrets et avec eux, la solitude des hommes qui l'habitaient."

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Résultat du concours: "Britney Spears, Entre frasques et paillettes"

 Les chocolats ont été livrés par le lièvre de Pâques.

 Quant à moi, je vous offre la biographie de Britney Spears.


Voici, en premier, les réponses au questionnaire :

 

britney Spears1) Quel est le second prénom de Britney ? Jean

2) Quel est sa maison de disque ? Jive Records

3) Quelle est sa véritable couleur de cheveux ? Châtain

4) Donnez le nom de son premier album sortie le 8 mars 1999 en Europe? Baby one more time

5) Donnez la date de la sortie de son dernier album " Femme fatale" ? 29 mars 2011

 

  La reine de Pâques est : Sasou


 Malgré une petite erreur, le deuxième prénom était incorrect. Mais, elle obtient une clémence du jury.

 Vous pouvez découvrir son blog en suivant ce lien : link

 

 Toutes mes félicitations !!!


 A bientôt pour d'autres aventures littéraires !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Gagné la bio "Britney Spears, Entre frasques et paillettes" de R. Alonso

C'est Pâques et je ne vous offre pas de chocolats. Oups! je les ai déjà mangé.


britney SpearsLes cloches sont revenues avec cette jolie biographie dans leurs bras et je ne peux pas résister à l'envie de vous l'offrir.

Cessons les palabres et lançons le questionnaire tant attendu !

Des petites précisions : celle ou celui qui répond le plus rapidement et correctement, recevra ce bel objet. Vous avez jusqu'à Samedi 23 avril minuit pour donner vos réponses.

 

Prêt, feu, go

 

1) Quel est le second prénom de Britney ?

2) Quel est sa maison de disque ?

3) Quelle est sa véritable couleur de cheveux ?

4) Donnez le nom de son premier album sortie le 8 mars 1999 en Europe?

5) Donnez la date de la sortie de son dernier album " Femme fatale" ?

 

 

Bonne Chance ! La chasse aux oeufs a commencé !!!

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Encore un concours !!! (de Pâques)

oeufs de paques referenceC'est bientôt Pâques avec son lot de chocolats, de surprises et de cadeaux.

Préparez-vous pour un nouveau concours qui mettra en jeu, non pas des chocolats, mais un joli livre appartenant à ma collection!!!


- Quoi, vous voudriez des infos !

- Désolée, laissons une part de mystère dans ce monde qui veut tout, tout de suite ! (et puis, les cloches ne sont pas revenues de Rome )


Je vous donne rendez-vous Samedi pour vous acharner à répondre à un questionnaire !!


Bonne Chance !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Inspiration # 1

L'inspiration m'a fuit,

abandonnée lâchement mon esprit,

réduit à la lassitude du quotidien.

Vide, anéanti, plus rien !

 

Regarder devant !

Oublier le passé pesant !

Il revient lancinant

s'initie dans les blancs.

 

Ce passé alourdit mes idées,

oppresse chacune de mes pensées

détruit chaque goutte de mon sang.

 

Le futur lutte avec discernement

dans ce brouillard constant

regagne du terrain haletant et présent.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Pour être de bonne humeur !

 

Vous avez un doute sur vos capacités littéraires, sur vos compétences artistiques: en un clic Lisabuzz, un robot intelligent vous remontera le moral. cette remarque est à prendre avec discernement .

Voici ses remarques me concernant :

 

 

Lisabuzz.com parle de Alapage 

 

Alapage n' est pas un Blog : C'est une véritable drogue. A peine y aurez vous posé les yeux que vous serez hypnotisés, littéralement accrocs à la prose fulgurante de Alapage. En effet, chaque ligne, chaque caractère de Alapage est passionnant et beau, très très beau. Un must à classer parmi les plus belles réussites de la blogosphère.

 

signé http://blog.lisabuzz.com

 

N'en jeter plus, j'ai les chevilles qui enflent !

 

Si vous avez besoin de réconfort "blogsphérique" suivez le lien !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

1 2 3 > >>